From Official Website

Sur la route du Rallye de Jordanie

Sur la route du Rallye de Jordanie
Par Eurosport

Le 25/04/2008 à 08:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye de Jordanie, la 5e manche du Mondial WRC disputée de vendredi à dimanche.

A SAVOIR

Premier rallye du championnat du monde dans un pays arabe depuis 1976.

ILS ONT DIT

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "Ils ont une façon de faire les routes qui fait que le sol est très dur. Ils mettent du gravier, du sable, et ils compactent tout ça avec de l'eau salée de la mer Morte, donc ça ressemble à l'asphalte et quand on freine, ça fait des traces noires. Il y a beaucoup de grip (adhérence, ndlr), sauf quand il y a du sable ou du gravier, alors là ça glisse énormément. Ca fait de gros changements d'adhérence qui peuvent être très piégeur. Il faut un système de notes très précises, dans lesquelles on a confiance, mais on a vite fait de se faire avoir. Ce n'est pas évident. Je vais rouler comme je le sens et éviter de prendre trop de retard au début. Il ne faut pas trop s'emballer sur les premières spéciales et essayer de comprendre le terrain avant de se lâcher un peu".

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Tout le monde est logé à la même enseigne du point de vue de la connaissance des routes. Nous allons devoir faire attention en prenant les notes. Notre véhicule spécial reconnaissances est équipé d'une caméra et je pourrai donc revoir les images avant le départ. Ça m'aidera ; ce sera comme un troisième passage en spéciale même si c'est quand même différent sur l'écran. Il y avait eu trois rallyes nouveaux l'an dernier et j'avais aimé le défi. Les routes devraient me convenir".

Matthew Wilson (Ford Stobart) : "A voir les prévisions météo, les températures pourraient atteindre 40 degrés soit plus de 50 dans les habitacles. La condition physique et la concentration vont donc être primordiales sur la dernière grosse spéciale, dimanche. Je vise un top 8".

L'EPREUVE EN BREF

1ère édition WRC du Jordan Rally - Plaque tournante : Amman - Décalage horaire : 12h00 locales=11h00 en France - Surface : terre rapide - 22 spéciales soit 359,26 km chrono - 11 parcours différents

CHASSIS ET MOTEUR

Le Rallye de Jordanie est couplé avec celui d'Italie pour le châssis, et avec une troisième épreuve déjà courue, l'Argentine, en ce qui concerne le moteur. Deux jeux de boîtes de vitesses/différentiels par pilote et cinq jeux d'amortisseurs pour ce rallye.

PNEUMATIQUES

Un seul type autorisé, sous le nom de code Scorpion WRC 205/65R15 Dur. Deux roues de secours autorisées à bord. 54 utilisables pour la course et le shakedown (36 en Argentine).

RECONNAISSANCES ET SHAKEDOWN

Deux repérages pour les prises de notes, les 22 et 23 avril, dans des 4x4 de série, à 70 km/h maxi. Shakedown le 24 avril, sur un parcours de 2,05 km.

ETAPE 1 Mer Morte / mer Morte (115,18 km), vendredi : 8 ES (dont 1 super spéciale)

ETAPE 2 Mer Morte / mer Morte (109,84 km), samedi : 8 ES (dont 1 super spéciale)

ETAPE 3 Mer Morte / mer Morte (134,24 km), dimanche : 6 ES

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

La Jordanie accueille la troisième épreuve "terre" d'une série de sept. Après les hautes argentines qui étouffaient le moteur, cette manche jordanienne fait respirer les propulseurs en serpentant sur les rives de la mer Morte, à 427 mètres sous le niveau de la mer soit le point sec le bas sur la Terre.

La particularité de cette épreuve réside dans son tracé aux abords de la mer Morte et dans la vallée du Jourdain, avec de nombreux kilomètres à parcourir en dessous du niveau de la mer.

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2008

1-Loeb (FRA/Citroën WRT) 30 pts, 2-Hirvonen (FIN/Ford WRT) 25 pts, 3-Atkinson (AUS/Subaru WRT) 22 pts, 4-Latvala (FIN/Ford WRT) 16 pts, 5-Galli (ITA/Ford Stobart) 11 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2008

1-Ford WRT 44 pts, 2-Citroën WRT 41 pts, 3-Subaru WRT 33 pts, 4-Ford Stobart 22 pts, 5-Ford Munchi's 10 pts

0
0