Eurosport

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 25/04/2008 à 20:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye de Jordanie, vendredi.

Dani Sordo (Citroën WRT, leader) : "Nous espérions que notre position sur la route nous serait favorable. C'est exactement ce qui s'est produit. Sur ce type de terrain, il ne faut surtout pas sortir des traces. J'ai essayé de piloter le plus "proprement" possible pour ne pas me retrouver dans les graviers où il est impossible de maîtriser la voiture. Cela a bien fonctionné dans les trois premières spéciales. Dans la dernière de la boucle matinale en revanche, je ne suis pas parvenu à être totalement libéré. Il y avait beaucoup de sommets et de virages cachés et j'ai perdu un peu de temps. Comme prévu, la bagarre s'est équilibrée cet après-midi avec des conditions identiques pour tout le monde. Je suis satisfait de ce début de 'Rally Jordan'. Il va maintenant nous falloir bien maîtriser notre première place samedi. Nous ferons tout pour y parvenir".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Avec trois C4 WRC dans les dix premiers, dont deux sur les plus hautes marches du podium, il était difficile de rêver meilleure entame de course. Nos équipages et l'ensemble des membres de l'équipe Citroën Sport ont parfaitement négocié cette étape. Dani [Sordo] et Marc [Marti] ont su tirer avantage de leur position sur la route durant la matinée. Ils se sont ensuite maintenus dans les temps des meilleurs au cours de l'après-midi. Ils méritent leur première place d'autant plus que c'est la première fois de leur carrière qu'ils terminent en tête une étape d'un rallye sur terre. Pour Sébastien [Loeb] et Daniel [Elena], c'est l'inverse qui s'est produit. Après une entrée en matière rendue difficile par l'important balayage qu'ils ont eu à effectuer, ils ont superbement redressé la barre lors du deuxième passage pour nous permettre de signer un doublé provisoire. Cela ne nous empêchera pas d'être très prudents samedi. Tout reste possible. Les écarts sont serrés et les conditions de route seront encore compliquées".

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 3e) : "Les spéciales étaient plus glissantes que je ne le prévoyais. Il était difficile de s'y sentir en pleine confiance. Les routes de terre étaient aussi dures que sur de l'asphalte au point que nos pneus patinaient car ils n'arrivaient pas à mordre dans le revêtement. Je mettais trop ma voiture en dérive. J'ai donc essayé de changer ma façon de conduire. Je ne m'attendais pas à être aussi proche au classement. J'avais un bon rythme et je me sentais plus en confiance. Mais je sollicitais encore trop mes pneus. Il faut encore que je m'améliore de ce point de vue. Samedi, je verrai où je me situerai par rapport à mes adversaires dans les premières spéciales. Je verrai ensuite si j'ai intérêt à attaquer pour essayer de remonter ou si je devrai plutôt défendre ma place".

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 4e) : "Dans la deuxième spéciale, j'ai eu droit à une des sorties de route les plus chanceuses de ma vie ! Mes notes étaient trop optimistes. Je suis arrivé trop vite sur une crête et je suis sorti dans le virage immédiatement après. Il y avait de gros rochers que j'ai réussi à éviter. Mais j'ai quand même légèrement endommagé ma suspension arrière droite. Ensuite, la tenue de route était curieuse. Mais je n'ai pas perdu trop de temps. J'ai attaqué plus fort pour éviter qu'un écart trop important se creuse devant moi. Je suis heureux de la façon dont la journée s'est terminée".

Chris Atkinson (Subaru WRT, 5e): "Ce matin c'était difficile. C'est une surface que nous n'avions jamais vue auparavant, et je ne me sentais pas à l'aise avec la voiture. C'est un sol très dur mais sans adhérence. Nous avons fait un tête à queue ce matin et nous sommes sorti de la route une fois."

Matthew Wilson (Ford Stobart, 7e): "J'ai bien démarré ce rallye et je commence à me sentir plus à l'aise sur ces surfaces piégeuses. A part quelques petits tête à queue, tout s'est bien déroulé et je suis satisfait de notre performance."

Henning Solberg (Ford Stobart, 8e): "Nous avons trouvé ce rallye difficile ce matin mais c'est un nouveau rallye et je ne peux pas être rapide de suite. La surface est difficile et j'ai besoin de prendre confiance et je pourrais aller plus vite. Les conditions sont piégeuses et c'est facile de faire une faute. Je vais donc continuer à rester concentrer et accélérer quand je le pourrais."

Gigi Galli (Ford Stobart, 13e): "Je suis très déçu avec mes problèmes aujourd'hui alors que le rallye se déroulait plutôt bien pour moi. On a glissé et on a tapé dans des rochers ce qui a endommagé le radiateur. Je ne pouvais pas continuer car la température augmentait beaucoup trop. J'espère que l'équipe pourra réparer avant demain car c'est important pour moi de pouvoir repartir et apprendre sur ce rallye avec sa surface unique."

0
0