Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 26/01/2008 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 2 du Rallye de Monte Carlo, samedi.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, leader) : "Il y a mieux comme "p'tit dej" que d'affronter des morceaux aussi sélectifs que 'Lalouvesc' ou 'St Bonnet le Froid'. Le jour était en train de se lever, la chaussée était couverte de plaques de verglas et le brouillard était épais dans l'ES10. Difficile dans ces conditions de rouler complètement libéré. Je suis donc resté sur mes gardes. Le dernier tronçon de la matinée était moins délicat. Nous avons essayé d'attaquer fort pour nous faire une idée plus précise des réactions des Pirelli PZero sur ce terrain. Au cours de l'après-midi, je me suis surtout méfié de 'St Bonnet' encore très humide. Je suis content d'avoir achevé la partie nord de ce Monte-Carlo. Nous mettons le cap au sud pour disputer cinq spéciales qui peuvent encore entraîner des rebondissements".

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, abandon - moteur) : "Tout avait très bien débuté. Ma Citroën C4 WRC me donnait entière satisfaction. En deux spéciales, nous avions réussi à augmenter notre avance sur le 3e, notre cadence était bonne sans être excessive. Cela nous permettait de bien envisager la suite. Dans 'Lamastre' (ES11), nous avons eu une alerte moteur. Je me suis arrêté pour voir si on pouvait réparer. Après quelques minutes, l'équipe a pris la décision de ne pas essayer de repartir. Je suis évidemment très déçu de ne pas pouvoir inscrire des points importants pour Citroën".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : Le bilan de notre journée est contrasté. Sébastien, Daniel et la Citroën C4 WRC ont encore fait étalage de leur talent aujourd'hui. Ils se sont joués des difficultés et ont superbement franchi les embûches. Il faudra reproduire cette performance demain. Je compte sur l'expérience de notre équipage pour bien négocier le dimanche qui nous attend et notamment le passage du Col du Turini où les spectateurs ont l'habitude de jeter de la neige sur la route. Cela crée des pièges qui ne sont pas dans les notes et peut entraîner des surprises. Satisfait de la prestation de Sébastien, j'aurai aimé que Dani et Marc puissent poursuivre la course parfaite qu'ils étaient en train de réaliser. Une défaillance de leur turbo les a contraints à interrompre leur démonstration. Après réparation, la voiture repartira dimanche en superally. Classé 9e parmi les pilotes nominés pour inscrire des points, il peut espérer en inscrire".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 2e) : "Quand je me suis réveillé ce matin, j'espérais être 2e, mais je ne pensais pas que ça pourrait arriver de cette manière-là.L'abandon de Dani [Sordo] m'a vraiment aidé, et je veux conserver cette position car les deux points supplémentaires qu'elle m'apporte sont vraiment appréciables pour moi. J'espérais être plus proche de Loeb mais ce n'est pas possible ici. J'étais content des Pirelli ; ils fonctionnent bien par temps froid et sec. Il reste quatre spéciales. Je vais m'attacher à garder la voiture sur la route sans prendre de risques car j'ai une bonne avance sur Atkinson. Je n'ai pas une énorme expérience des spéciales du Col de Turini et je m'attends à tout. Il y a usuellement de la neige, dela glace, du brouillard au sommet".

Jari-Matti Latvala (Ford Focus WRT, abandon - accident) : "J'ai opéré des changements sur le différentiel à mi-journée et ça a bien repris. J'avais confiance en la voiture, mes intermédiaires étaient bons. A mi-distance, sur une route étroite, dans un gauche, j'ai essayé de suivre la trajectoire des voitures devant. J'aurais dû prendre une ligne plus tenue car j'ai tapé un mur de béton, et une suspension. J'ai encore fait 500 mètres avant de trouver un endroit suffisamment large pour me garer".

Chris Atkinson (Subaru Impreza WRT, 3e) : "Nous avons attaqué aujourd'hui, et le combat fût rude ! L'écart est plus grand que l'an passé mais l'adrénaline et la pression sont les mêmes. Certains disent que l'ES10 est la plus dangereuse car elle est rapide et sineuses mais je l'ai adorée. J'avais gagné la spéciale en 2007 et, dans le second passage aujourd'hui, j'ai attaqué pour augmenter l'écart avec Duval. J'y ai éprouvé de bonnes sensations et j'en frissonnait encore une demi-heure après."

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT, 5e) : "Une bonne journée, à l'issue de laquelle nous nous retrouvons en bonne position. Les routes glissaient le matin mais elles avaient plus de grip l'après-midi.C'était compliqué d'équilibrer la voiture."

François Duval (Ford Focus Stobart, 4e) : "La journée s'est bien passée, mon feeling de la voiture s'est beaucoup amélioré et les spéciales plus lentes étaient sympa ; je pense que nous pouvons nous améliorer dans les sections rapides. L'écart avec Atkinson est trop grand à présent pour espérer le ratrapper étant donné que ça va être piégeur dimanche, spécialement quand on attaque".

Gigi Galli (Ford Focus Stobart, 6e) : "J'ai trouvé les spéciales matinales difficiles car les températures étaient basses et les routes très glissantes. C'était mieux pour moi de ralentir et d'être prudent pour ne pas commettre d'erreurs. L'après-midi a été meilleur, la voiture et les pneus fonctionnaient mieux sur les routes sèches. Le plan reste pour moi de finir ce rallye et en revenir avec un maximum d'expérience de la voiture."

Henning Solberg (Ford Focus Stobart, 9e) : "J'ai perdu du temps en matinée car je n'avais pas un bon niveau de confiance en la voiture. Nous avons fait des changemenst au service et la seconde boucle était bien meilleure".

Matthew Wilson (Ford Focus Stobart, 11e) : "J'ai adoré la journée. Je prends confiance au fil des spéciales, je commence à bien mieux utiliser la voiture et les pneus. Nous apprenons à mieux chauffer les pneus sur zones humides et sales."

Malcolm Wilson (Ford Focus Stobart, directeur) : "Une nouvelle journée sans soucis pour l'équipe Stobart, avec pour l'instant quatre voitures dans le top 11 ."

From Official Website

0
0