From Official Website

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 16/02/2007 à 16:30Mis à jour

Impressions recueillies au cours de l'étape 1 du Rallye de Norvège, vendredi.

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, leader) : "Je viens de vivre une des plus belles journées de ma carrière de pilote. Me retrouver en situation de me battre avec Marcus [Grönholm] et Sébastien [Loeb] me procure un sentiment fantastique. J'étais confiant ce matin. J'avais décidé d'attaquer, à mon propre rythme, sans me soucier des temps intermédiaires de mes rivaux. J'avoue que j'ai été un peu surpris de me retrouver en tête. Je vais continuer d'attaquer samedi. La journée va commencer par une spéciale longue de 44 kilomètres qui pourrait être cruciale. Je vais m'élancer en 15e position sur la route et je risque donc de rouler sur un terrain dégradé. Il n'est pas facile de deviner quel sera le bon choix de pneus dans ces conditions. Je me suis un peu trompé de ce point de vue cet après-midi ce qui m'a fait perdre un peu de temps, mais cela a été mon seul problème de la journée."

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, 3e) : "Lors du premier passage, je n'ai pas très bien roulé. Je n'étais pas satisfait de mes notes, trop optimistes, et j'ai même commis une petite erreur près de l'arrivée. Après le passage de 70 voitures (au second passage), c'était un véritable 'chantier'. Alors que je pensais bénéficier d'une route propre, c'était pire qu'au premier tour. Je me suis de nouveau retrouvé dans l'obligation de faire la trace. Nous avions déjà rencontré ce phénomène en Suède et le fait d'être premier sur la route est vraiment un gros handicap (...) Nous avons vraiment poussé très fort cette après-midi. J'ai roulé au maximum pour essayer de combler l'écart me séparant des deux pilotes de tête. Le fait d'être 13e sur la route samedi, me place en bonne position d'attaque."

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 14e) : "Mon objectif ici est d'essayer d'apporter des points à Citroën. Je savais avant le départ que cela ne serait pas facile car le parcours, lent et technique, ne jouait pas en ma faveur. Même si mes temps sont encore en retrait pas rapport aux références, je suis satisfait de ma journée. J'ai notamment apprécié le comportement de ma C4 WRC dans laquelle je suis de plus en plus en confiance. Les modifications que nous avons apportées dans le set up vont dans le bon sens."

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Les ES1 et 3 ne nous ont pas été très favorables. En dehors de ces conditions particulières, Sébastien a une nouvelle fois démontré le potentiel de la Citroën C4 WRC. Nos choix de pneus, parmi la gamme BFGoodrich g-Force Ice, ont également été payants. Sans un tout droit dans l'ES5 et un moteur calé dans l'ES6, Sébastien pourrait être encore plus proche ce soir. C'est une bonne indication pour la deuxième étape durant laquelle il devrait disposer des mêmes conditions de routes que ses adversaires. La course de Dani Sordo est conforme à ce que j'attends de lui. Par séquences, ses temps s'améliorent ce qui est bon signe."

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT, 4e) : "Je suis très content. La 4e place n'est pas mal, après tout. J'ai tordu la direction dans l'ES6, mais ça va."

Toni Gardemeister (Mitsubishi Lancer WRT, 5e) : "J'ai fait un tête-à-queue dans un gauche, mais j'ai pu vite me reprendre. J'ai été très chanceux."

Henning Solberg (Ford Focus Stobart, 7e) : "Un amortisseur a cassé. J'aurai du temps à récupérer samedi."

Daniel Carlsson (Citroën Xsara Kronos, 11e) : "Une mauvaise journée. Mon pilotage a été horrible. J'ai hâte que cette journée se termine."

0
0