Ford WRT

Ford tombe de haut

Ford tombe de haut
Par Eurosport

Le 15/02/2009 à 19:00Mis à jour

L'équipe Ford se présentait en Norvège pleine d'espoir, n'hésitant pas à clamer haut et fort qu'elle visait le doublé. Malheureusement pour l'écurie de Malcolm Wilson, Sébastien Loeb et Citroën Sport sont passés par là.

Après le doublé Citroën obtenu par Sébastien Loeb et Dani Sordo lors de l'ouverture du championnat en Irlande, L'équipe Ford se devait de réagir sur les terres scandinaves de ses pilotes. Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala débarquaient ainsi en Norvège avec de l'ambition à revendre. Le premier déclarait même qu'il serait très déçu "si on (Latvala et lui) ne pouvait pas battre Seb (Loeb) là-bas" . Cette ambition légitime pouvait s'appuyer sur sa victoire obtenue en 2007 sur ce même rallye. Qui plus est alors que Loeb avait connu des mésaventures sur cette neige norvégienne. Il y a deux ans, le pilote français s'était encastré dans deux murs de neige lors de l'étape 2 et avait perdu tout espoir de podium.

Hirvonen : "Je ne pouvais pas aller plus vite"

Les pilotes Ford ont eu beau s'équiper d'un système de chauffage au pied lors des assistances pour ne pas souffrir du froid qui sévissait (-16°C), l'un comme l'autre ne sont pas parvenus à refaire leur retard. "Si je pouvais recommencer ce rallye, je changerais la façon dont j'ai abordé la course vendredi puis samedi matin. J'aurais dû prendre plus tôt la décision d'assouplir mes réglages de suspension. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas pu me mêler à la lutte pour la première place." Latvala trop loin, seul Hirvonen pouvait encore espérer faire chuter le quintuple champion du monde. Espérer seulement car après l'étape 2, Hirvonen, qui comptait sur sa position de chasseur sur la route pour creuser l'écart avec Loeb, voyait les secondes s'accumuler en faveur du pilote français. Au final, malgré des pointes à près de 200 km/h sur la neige, il se retrouvait relégué à 15 secondes avant l'ultime étape, dimanche.

Au général, les "Ford Boys" ne parviennent pas à combler l'écart dans les deux classements. Chez les constructeurs, ils sont toujours pointés à 10 unités (20 contre 10) et côté pilotes, Hirvonen laisse échapper deux points supplémentaires à Loeb. Un sixième du championnat a déjà été couru et s'ils veulent encore croire au titre, Hirvonen et Latvala vont devoir mettre les bouchées doubles. La prochaine bataille aura lieu dans un mois à Chypre où Sébastien Loeb reste sur trois victoires d'affilée (2004, 2005, 2006). Pas vraiment un cadeau pour une tentative de rédemption.

0
0