Ford WRT

Auckland verbatim

Auckland verbatim
Par Eurosport

Le 03/05/2010 à 11:48Mis à jour

Voici ce qu'ont dit les principaux pilotes du championnat du monde avant le Rallye de Nouvelle-Zélande, 5e manche de la saison 2010.

Sébastien Loeb (Citroën Racing) : "Tout s’enchaîne bien pour nous en ce début de saison. Le fait que nos rivaux se partagent les places d’honneur nous a permis de ménager un petit écart au classement général. Même si nous avons gagné ce rallye de Nouvelle-Zélande à deux reprises, je reste sur mes gardes car nos adversaires sont toujours très forts sur ce terrain. Quoi qu’il en soit, je suis enthousiaste à l’idée de disputer cette épreuve. Les spéciales sont magnifiques et peu cassantes, c’est un des rallyes où le plaisir de pilotage est le plus intense."

Citroën Communication

Olivier Quesnel (Citroën Racing, directeur) : "Avec 93 points marqués sur 100 possibles, Sébastien Loeb est égal à lui-même. On lui demande souvent s’il n’est pas blasé, mais je peux vous dire qu’il est toujours aussi motivé pour aller chercher un septième titre consécutif ! Le bilan de Dani Sordo est plus contrasté, mais j’espère qu’il a mangé son pain noir pour la saison et qu’il va apporter à l’équipe sa contribution habituelle. Son abandon en Turquie illustre bien son manque de réussite : tous les pilotes de pointe sont sortis au même endroit, mais il est le seul à avoir endommagé sa voiture. A chaque rallye, nous sommes surpris par la montée en puissance de Sébastien Ogier. Il ne fait pas de complexe, écoute, apprend et progresse à chaque rallye. Il n’est déjà plus très loin de sa première victoire ! Je suis également satisfait de la progression de Kimi Räikkönen. Il s’est bien intégré à l’équipe et il a réalisé deux courses sages en Jordanie et en Turquie. Cela contribuera à le mettre en confiance pour la deuxième partie de saison."

Sébastien Ogier (Citroën Junior) : "Je m’attends à une épreuve plus difficile qu’en Turquie car je vais découvrir un rallye que les autres pilotes connaissent déjà. Mais je suis impatient d’être au départ car les routes de Nouvelle-Zélande sont parmi les plus belles du Championnat du Monde. Je pense que c’est un profil que je vais apprécier. Ce sera une excellente opportunité de piloter la Citroën C4 WRC sur des spéciales très rapides et roulantes."

Mikko Hirvonen (Ford WRT) : "Je suis très excité à l'idée de retourner en Nouvelle-Zélande. C'est un pays fantastique et nous avons toujours reçu un accueil chaleureux. Les spéciales sont rapides et souples : c'est très sympa. Elles encouragent les pilotes à attaquer. C'est l'automne en Nouvelle-Zélande et le temps est frais et humide. Ce ne sera pas facile avec les gommes dures car ce sera difficile de les faire monter en température. Ce sera toutefois la même chose pour tout le monde."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Je n'ai disputé les spéciales au nord d'Auckland qu'à une seule reprise, c'était en 2005 au volant d'une Groupe N. Je me souviens qu'elles étaient plus rapides que les spéciales au sud de la ville. Les caractéristiques des spéciales me rappellent la Finlande, sans les sauts. La voiture "danse" sur la route le long des virages. Les routes sont généralement utilisées par les habitants le reste de l'année, la surface est donc dur et souple et en bon état. Malgré le long vol, je suis heureux de revenir à Auckland. C'est une ville géniale, les spéciales sont fantastiques et j'aurai l'opportunité d'oublier mon accident en Turquie."

0
0