Ott Tänak (Hyundai) résiste. L'Estonien a conservé la tête du Rallye de Nouvelle-Zélande, 11e manche du Championnat du monde (WRC), vendredi à l'issue d'une deuxième journée serrée, en devançant notamment le jeune leader du championnat Kalle Rovanperä (4e), qui pourrait être sacré dimanche. Déjà en tête après la spéciale d'ouverture, le champion du monde 2019 et actuel deuxième au classement WRC compte une légère avance sur trois pilotes Toyota : le Britannique Elfyn Evans (0"2), le Français Sébastien Ogier (6"7), et le Finlandais Rovanperä (7"2), qui grimpe de deux places.
Rovanperä, qui a déjà remporté cinq rallyes cette saison et qui fêtera samedi ses 22 ans, pourrait devenir dès dimanche le plus jeune champion du monde en WRC. Pour remporter le titre, il doit prendre huit points à Tänak, son principal rival, à l'issue du rallye. Une victoire en remportant la Power Stage (spéciale qui vaut cinq points bonus au championnat) lui offrirait le Championnat quoi qu'il arrive. Le Finlandais compte 207 points au classement général, devant Tänak (154 points) et le Belge Thomas Neuville (131 pts), qui finit cette deuxième journée du rallye néo-zélandais à la 6e place.
Rallye de Nouvelle Zélande
Rovanperä, ou le panache du très jeune roi des rallyes
02/10/2022 À 10:53

L'aileron de la voiture d'Ogier brisé

Ronvaperä a fait mieux que limiter les dégâts dans un rallye qu'il n'a jamais disputé, contrairement à certains de ses concurrents - la précédente édition remonte à 2012 (victoire du Français Sébastien Loeb). Les conditions climatiques changeantes ont nivelé la course, particulièrement serrée avec cinq vainqueurs différents sur les six spéciales du jour.
L'octuple champion du monde et semi-retraité Sébastien Ogier, auteur d'une très bonne 5e spéciale, a ainsi été brièvement leader du rallye, mais a ensuite perdu du temps en raison d'un choc contre une branche qui a en partie arraché son aileron arrière. En tête après les 2e et 3e spéciales, l'Irlandais Craig Breen (Ford) a réalisé une sortie de route dans le même virage que Colin McRae vingt ans auparavant. Reparti avec un retard de 18 minutes, il a finalement abandonné pour un problème mécanique.
Rallye de Nouvelle Zélande
22 ans et déjà une légende : Rovanperä, plus jeune champion du monde de l'histoire
02/10/2022 À 06:25