From Official Website

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 10/02/2008 à 08:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 2 du Rallye de Suède, samedi.

Jari-Matti Latvala (Ford Focus WRT, leader) : "Je me suis fait très peur à la fin de l'ES13. A un endroit, il n'y avait plus du tout de glace, seulement de l'asphalte, alors avec les clous je n'avais aucune adhérence. Je suis sorti très large et dans la chicane qui suivait je suis passé tout droit en tapant dans une botte de paille avec la portière de mon copilote. Heureusement, je n'ai rien cassé".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 2e) : "Mon plan était de repartir de Suède avec la victoire en poche mais Jari-Matti a été plus que rapide et mérite de mener. Je voulais le rattraper mais je n'avais pas le feeling dans les deux premières spéciales. J'ai ensuite trouvé un meilleur rythme. Je suis un peu déçu de ne pas mener mais je me satisfait de la 2e place."

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 7e) : "Ce sont les pires conditions que l'on puisse trouver en Suède. Le grip change constamment. On ne peut prévoir si on va rouler sur de la glace ou de la terre… et les murs de neige ne sont pas là pour nous arrêter ! Il faut rester sur la défensive. Je connaissais mieux les épreuves d'aujourd'hui. J'ai tout de suite été sur un bon rythme. Mon pilotage sur cette surface glissante ne cesse de s'améliorer et je suis satisfait de ma prestation. Le comportement de ma C4 WRC sur ces routes très dégradées m'a donné entière satisfaction. J'espère que ma position va encore s'améliorer pour inscrire davantage de points pour Citroën."

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, abandon - moteur) : "Dans cette situation (SupeRallye), il est délicat de savoir quelle tactique adopter. Nous avons essayé de rouler vite pour rester concentrés. Cela s'est bien passé jusqu'à l'assistance (fin ES11) puis nous avons préféré ne pas continuer car notre moteur avait trop souffert dans notre sortie de l'ES4."

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Le bilan de notre samedi est positif. Nos équipages ont parfaitement su éviter les nombreux pièges et notre Citroën C4 WRC s'est montrée efficace. Dani et Marc devaient essayer d'améliorer leur position. En gagnant 11 places, ils ont superbement atteint cet objectif. Il reste 97 kilomètres de spéciales dimanche et ils pourraient encore progresser au classement. Pour Seb et Daniel, le moteur de leur voiture présentait des signes de faiblesses sans doute dus à leur sortie de route de vendredi. Nous avons préféré les arrêter."

0
0