Citroën Racing

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 12/02/2011 à 21:43Mis à jour Le 06/03/2011 à 21:24

Voici ce qu'ont déclaré les protagonistes à l'occasion de l'Etape 2 du Rallye de Suède, samedi.

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 1er) : "Les conditions étaient fantastiques. Je ne savais pas quelle quantité de neige il allait y avoir. Il y en avait pas mal et j'ai perdu un peu de temps à balayer la neige mais pas autant que vendredi. Le soleil était bas lors de la 2e boucle et ce n'était pas évident pour piloter. C'était une bonne journée et je n'aurais pas pu aller plus vite. Dimanche, je partirai en première position et ça va me ralentir. Tant que je n'ai pas vu la quantité de neige qu'il y aura sur la route, je ne sais pas à quel point cela va me désavantager."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 4e) : Je me sens bien au volant de cette voiture et je prends du plaisir. Je ne sais pas quelle était la meilleure option samedi soir. S'il y a plein de neige sur la route dimanche, je suis en position idéale mais je ne saurai rien avant dimanche matin. "

Sébastien Ogier (Citroën WRT, 5e) : "J’avais vraiment de bonnes sensations au volant de ma Citroën DS3 WRC. J’ai pu rouler vite sans prendre de risques supplémentaires. Nous avons opté pour une bonne stratégie cet après-midi, en montant nos deux roues de secours après la deuxième spéciale. Tout paraît jouable, mais je ne veux pas m’enflammer. Ce n’est pas parce que je suis revenu à quelques secondes des premiers que je vais prendre plus de risques. Sur la neige, il est facile de franchir la limite. L’objectif reste de marquer de gros points pour le championnat, les plus gros possibles."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 6e) : "Nous avons crevé (dans l'ES10, ndlr), sans que je sache pourquoi. J’ai senti un problème à l’arrière-droit après une compression. J’ai d’abord cru à une défaillance de la suspension, mais ce n’était qu’une crevaison. Il faut juste finir et marquer des points. Nous profitons aussi de ces kilomètres pour travailler sur les réglages de la voiture."

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Après une première journée difficile, surtout à cause de conditions défavorables, les Citroën DS3 WRC ont prouvé leur potentiel aujourd’hui avec une belle série de meilleurs temps. Sébastien Ogier est en très bonne position avant la dernière étape. Mais il reste beaucoup de kilomètres. A lui de rouler selon son feeling, il sait ce qu’il doit faire."

0
0