From Official Website

Etape 3: Déclarations

Etape 3: Déclarations
Par Eurosport

Le 15/06/2008 à 10:00Mis à jour

Impressions recueillies par les pilotes et les patrons d'écuries à l'issue de la troisième étape du Rallye de Turquie, disputée dimanche.

Mikko Hirvonen (Ford WRT, vainqueur): "Je suis vraiment heureux parce que cette victoire il a fallu aller la chercher. J'étais vexé d'avoir calé au départ de la première spéciale du matin et finalement ça m'a peut-être servi, parce qu'ensuite j'ai attaqué à fond sans me poser de question, et ça a fini par payer."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 2e): "Cela a été une belle bagarre et le résultat final est excellent pour l'équipe.C'est un bon résultat. Bien sûr, quand je me suis trouvé en position de gagner ce matin, j'étais gonflé à bloc. Pour autant, j'ai réussi à garder la tête froide dans la dernière spéciale et à préserver mes pneus dans la première partie pour finir plus fort ensuite. Sébastien (Loeb) a tout tenté et fait le contraire, et il est resté derrière nous. Je n'ai pas gagné, mais je n'ai rien à regretter. Mikko a fait ce qu'il fallait pour rester devant et il a mérité sa victoire

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 3e): "Comme lors des deux étapes 1 et 2, nous avons attaqué aussi fort que possible…mais cela n"a pas suffi. Nos réglages étaient pourtant bien adaptés, la C4 WRC efficace et nous n"avons pas commis de faute. Bien que troisièmes sur la route, nous n"avons pas bénéficié de conditions favorables. Nos adversaires n"ont pas eu à reproduire le même type de balayage que celui que nous avons dû effectuer précédemment. Je ne peux pas me réjouir de cette troisième place et encore moins d"avoir concédé la tête du Championnat Pilotes. Pendant trois jours, nous avons tout essayé. Souvent au-delà des limites, exploitant au maximum le potentiel de notre voiture et celui des pneus Pirelli qui se sont montrés résistants aux crevaisons. Hormis peut-être en Nouvelle-Zélande, nous ne devrions plus connaître ces débats autour du balayage lors des sept rallyes qui restent et c"est une bonne chose. Nous savons que nous avons de bons arguments pour la suite, que les écarts dans les deux compétitions sont serrés et qu"il y aura sans doute encore de la bagarre pour les combler ! Je peux partir en vacances en sachant que la suite sera intéressante…en plus on reprend en Finlande…"

Dani Sordo (Citroën WRT, 4e): "Je suis très content d'y être parvenu (décrocher la 4e place au cours de l'ES17). Nous avons ensuite calqué nos temps sur ceux de notre adversaire. Au terme de ce difficile week-end, cette position me satisfait. Notre C4 s'est montrée compétitive et à son volant nous avons signé de bonnes performances. Je me suis appliqué pour piloter de manière à préserver mes pneus et je pense que nous avons encore progressé dans le pilotage sur terre. Place maintenant à la suite de la saison où la présence de trois épreuves sur asphalte n'est pas pour me déplaire…"

Henning Solberg (NOR/Ford Stobart, 5e): "Je suis très, très heureux. Cinquième ici c'est bien et je suis satisfait de mon pilotage. C'était un rallye difficile et nous avons du gérer l'usure des pneus tout le long du rallye. Ce rallye a été un challenge très excitant avec des conditions difficiles mais être dans les cinq premiers et collecter des points pour moi et pour l'équipe, c'est fantastique."

Matthew Wilson (GBR/Ford Stobart, 7e): "Ça a été une de nos meilleures performances. Nous avons pris les choses pas-à-pas cette année et réussir deux bons résultats d'affilée, en Grèce (6e, ndlr) et en Turquie (7e), c'est très encourageant et ça me donne beaucoup de confiance pour le prochain événement. Encore une fois, c'était un rallye très chaud, long et mon entraînement physique a vraiment été utile."

Petter Solberg (Subaru WRT, 6e): "Ce week-end n'a pas été mal du tout. Nous n'avons pas eu de réels problèmes. Lors de nombreuses spéciales, nous avons réussi les meilleurs temps intermédiaires et nous étions plus rapides que n'importe qui. La voiture est très fiable, les deux derniers rallyes ont été très difficiles mais les ingénieurs ont beaucoup appris et ont une bonne stratégie. Elle a un beau potentiel; nous devons juste travaillé pour en tirer le maximum. Nous avons encore du travail pour aller plus vite sur chaque spéciale.

Chris Atkinson (Subaru WRT, 13e): "C'est effectivement décevant d'avoir eu un retard comme nous avons eu ce week-end mais l'équipe apprend sans cesse avec cette voiture. Ce n'a pas été un rallye facile et les routes étaient très abrasives mais c'est un beau défi. Les longues spéciales étaient particulièrement difficiles."

0
0