La frayeur du jour. Le pilote espagnol Dani Sordo et son copilote s'en sont sortis indemnes mais ont été contraints d'abandonner le Rallye du Japon après que leur Hyundai a été détruite par un incendie à mi-course vendredi.
Sordo a indiqué avoir senti une odeur d'essence et vu du feu se déclarant "entre les sièges" alors qu'il abordait avec son copilote Candido Carrera la deuxième étape de la course le long d'une route boisée.
Je suis désolé pour l'équipe
Rallye du Japon
Neuville l'emporte, Tänak assure le doublé pour Hyundai
13/11/2022 À 07:23
Sordo a arrêté la voiture et, une fois sortis, lui et son copilote ont essayé d'éteindre l'incendie avec des extincteurs. Mais les flammes ont vite envahi le véhicule et ils ont dû l'abandonner.
"Au bout de quelques minutes, ça a commencé à brûler, ça venait de l'arrière et on a essayé de l'éteindre, mais c'était absolument impossible", a expliqué le pilote, qui a terminé trois fois sur le podium cette saison. "Je suis désolé pour l'équipe, perdre une voiture comme ça, c'est une mauvaise journée."

Ogier, la tuile

L'étape a donc été signalée au drapeau rouge et l'épreuve suivante a été annulée. Le Belge Thierry Neuville et le Britannique Elfyn Evans se sont partagé la tête de la course avec des temps identiques après la séance écourtée du matin. Evans a ensuite pris les commandes, seul.
Le nouveau champion du monde Kalle Rovanpera a remporté la première épreuve devançant Neuville et Evans de 0,7 seconde. L'octuple champion du monde Sébastien Ogier, qui a remporté l'étape d'ouverture de jeudi, a été contraint de changer un pneu dégonflé lors de la deuxième étape et a chuté à la sixième place, à 2 minutes et 41,5 secondes de la tête. "Notre course est déjà terminée", a dit Ogier, depuis descendu jusqu'au 10e rang.
Rallye du Japon
Neuville et Evans dans un mouchoir, Ogier revient fort
12/11/2022 À 09:39
Rallye du Japon
Ogier prend les commandes après la spéciale d'ouverture
10/11/2022 À 10:35