From Official Website

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 01/03/2008 à 01:15Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye du Mexique, vendredi.

Il sera intéressant de voir l'influence de nos ordres de départ dans la deuxième étape. En même temps, je ne veux pas trop y penser. Mon plan sera de conduire comme je l'ai fait ce matin alors que les routes étaient glissantes et délicates, et de voir ensuite comment les choses évolueront".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 5e) : "Je ne sais pas ce que j'ai heurté mais je suis parti dans de larges dérives contre des pierres dans plusieurs virages, admet Hirvonen. Il y avait une fissure dans la jante et le pneu s'est lentement dégonflé. Il est ennuyeux d'être battu par un jeune équipier. Cette situation n'est pas due à ma position sur la route ou à la voiture. Il a tout simplement très bien conduit. Je m'attendais à l'écart qui me sépare de Sébastien Loeb dans les spéciales. Mais la différence face à Jari-Matti est bien plus grande que je ne l'imaginais ! Je vais devoir trouver un rythme plus rapide samedi !"

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, abandon ES1 - suspension) : "Je ne sais pas ce qui s'est passé. On était dans la trace et après une bosse il y avait quelques pierres. Ça a cassé un triangle et on a fait un tête à queue. C'est un peu bizarre parce qu'on n'a rien senti. La voiture n'a rien. Ce n'est pas une sortie de route et ce n'est vraiment pas de chance. C'est une grosse déception. Jusque-là, nous avions trouvé un bon rythme et les temps intermédiaires étaient bons".

Chris Atkinson (Subaru Impreza WRT, 3e) : "Par chance, je n'ai pas besoin de parler de moi. Si la maniabilité de la voiture avait été un peu meilleure, j'aurais été bien plus rapide, mais ça a été une bonne journée. J'ai heurté une grosse pierre à fond de 6e avec le pneu, et s'est passé (ES6). Sûr que je me serais crashé si j'avais tapé avec le carter."

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT, 4e) : "Dans l'ES5, J'ai heurté deux grosses pierres au milieu de la route et arraché le carter. Après ça, j'ai dû faire des écarts pour éviter des grosses pierres. Dans l'ES6, ça allait".

Matthew Wilson (Ford Focus Stobart, 7e) : "Nous avons suivi Toni [Gardemeister] sur 4-5 km dans l'ES2 et nous avons perdu 40-50 à cause de la poussière. Ça nous a tués car nous étions devant PG [Anderson] à cet instant. Ça nous a fait bien dégringoler au classement."

Martin Prokop (Citroën C2 Junior WRC, abandon - sortie de route) : "Dans la première spéciale, nous sommes partis à la faute et avons effectué trois tonneaux. La voiture était sur le toit et nous avons mis du temps à la remettre sur les roues car il n'y avait aucun spectateur présent pour nous aider. La carrosserie était bien abimée, la lunette arrière gauche était cassée, nous avions de la poussière plein l'habitacle. Heureusement nous sommes parvenus à terminer les deux autres spéciales pour rejoindre l'assistance de mi-journée. Cependant au départ de la seconde boucle, suite à la rupture du capteur de régime du moteur nous avons été contraints à l'abandon dans l'ES4. Nous repartons demain matin en SupeRally".

0
0