Léon verbatim

Léon verbatim
Par Eurosport

Le 03/03/2010 à 14:20Mis à jour

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye du Mexique, 2e manche 2010.

Mikko Hirvonen (Ford WRT) : "Mener le championnat peut avoir ses désavantages, et je dois maintenant ouvrir la route sur une épreuve 'terre'. Mes rivaux auront une meilleure position et ce sera difficile mais j'essaierai de me débrouiller pour me battre pour la victoire. Je ne sous-estime pas les difficultés mais je n'échangerai pas ma victoire en Suède contre une meilleure position de départ. La Suède a été une parfaite entame de championnat, pour toute l'équipe. Il est important de construire là-dessus au Mexique et de continuer à prendre le genre de décisions courageuses qui ont porté leurs fruits lors de la manche d'ouverture. La première épreuve 'terre' est toujours intéressante car la majorité de la saison se joue sur cette surface et ça donne des indications sur la suite."

Jari - Matti Latvala (Ford WRT) : "Je n'ai pas savouré un aussi bon début de championnat depuis cinq ans et c'est une sensation complètement différente d'aller au Mexique détendu et avec moins de pression. J'ai fait deux jours de tests en Espagne la semaine dernière mais la météo ressemblait plus à celle de la Grande Bretagne. Il a plu, les routes étaient boueuses et il faisait -2ºC le matin. Au moins suis-je parvenu à retrouver un bon feeling avec les pneus 'terre' et j'ai pu modifier quelques réglages sur la voiture. Au Mexique, l'altitude affectera la performance du moteur qui délivrera moins de puissance. La voiture mettra donc plus de temps à atteindre sa vitesse maxi. Le plus important sera de prendre la bonne trajectoire dans les virages, surtout dans les montés car ça coûtera plus que d'habitude pour que le moteur exprime sa puissance. Les routes sont généralement larges et rapides mais les spéciales de samedi seront sinueuses. Elles ne sont pas mauvaises mais des coulées de boue peuvent former des blocs durs. Les heurter à pleine vitesse peut endommager la voiture."

Sébastien Loeb ( Citroën WRT) : "J'ai participé à toutes les éditions depuis l'intégration de l'épreuve au WRC en 2004. Les premières années, il n'y avait pas grand monde. Puis les gens se sont intéressés à notre discipline et c'est aujourd'hui une des manches les plus populaires de la saison. On ne peut pas dire que la saison ait mal débuté avec une deuxième place en Suède, mais je ne vais pas laisser Mikko Hirvonen prendre le large au classement général. Une victoire me permettrait de remettre les compteurs à zéro. Le parcours est intéressant au niveau du pilotage. Les spéciales ne sont pas très cassantes et on retrouve un condensé de toutes les difficultés, avec des portions très rapides, du sinueux, des ‘ciels'… Notre C4 WRC sera très à l'aise sur ce terrain, que nous connaissons bien. Je reste toutefois sur mes gardes car cela fait maintenant six mois que nous n'avons pas couru dans de telles conditions. Mikko Hirvonen a beaucoup progressé ces derniers temps et il va prendre le départ en confiance et très motivé. L'an passé, il a perdu le titre pour un point et je sais qu'il ne voudra rien lâcher cette année ! Je crois aussi Dani capable d'une belle performance à nouveau. Avec un peu moins d'expérience que Mikko, il suit la même courbe de progrès. Il a légitimement envie de se révéler et de gagner."

Dani Sordo ( Citroën WRT) : "J'aurai l'avantage de partir en quatrième position le premier jour, je bénéficierai donc d'une trajectoire bien balayée par les trois premiers. J'ai toutes les cartes en main et je n'oublie pas le rôle qui m'a été confié, à savoir marquer un maximum de points pour le championnat du monde Constructeurs. Nos adversaires ont pris le meilleur départ en Suède, mais nous comptons bien les rattraper dès maintenant !"

Sébastien Ogier ( Citroën Junior) : "Le Mexique me rappelle d'excellents souvenirs (ndlr : victoire sur la route du titre Junior-WRC). Nous avions beaucoup de choses à découvrir, mais nous avions réussi à décrocher la victoire au terme d'une course où nous avions à la fois attaqué pour faire la différence et assuré pour préserver la mécanique. J'apprécie ce rallye, car il se déroule sur des spéciales assez roulantes. Nous avons bien débuté la saison avec un top 5 alors que nous découvrions le Rallye de Suède. Notre objectif est de poursuivre sur ce rythme toute la saison et de nous rapprocher des podiums sur les épreuves que nous connaissons déjà. Au Mexique, nous aurons l'avantage d'avoir déjà parcouru huit des onze spéciales avec C2 Super 1600 (en 2008). Nous avons repris nos marques durant une journée d'essais en Espagne. Si nous pouvons mieux faire qu'une 5e place, nous n'hésiterons pas !"

Kimi Räikkönen (Citroën Junior) : "J'ai le sentiment que le pilotage sur terre doit être un peu plus facile. Tout du moins, c'est ce que m'a dit Marcus Grönholm ! Sur cette surface, nous devrions rencontrer un grip plus constant. Mais, pour le moment, je manque toujours d'expérience. J'ai besoin de faire des kilomètres pour m'habituer à la Citroën C4 WRC et au pilotage en rallye. Initialement, je devais participer à une séance d'essais sur terre afin de découvrir la Citroën C4 WRC sur cette surface nouvelle pour moi. Mais des douleurs au dos m'ont empêché de rouler. J'ai reçu des soins et j'ai préféré rester au repos avant de partir au Mexique. J'aurais voulu faire des essais mais il était important de récupérer pour aborder cette deuxième épreuve de la saison dans les meilleures conditions."

0
0