Citroën Communication

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 06/03/2011 à 00:42Mis à jour Le 06/03/2011 à 21:26

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de l'Etape 2 du Rallye du Mexique, samedi soir.

Sébastien Ogier (Citroën WRT, leader en 3 h 12 min 52.6 sec) : "J’ai appris que Seb [Loeb] avait pointé en retard à l’arrivée d’Ibarrilla (ES15). Même si je reprenais virtuellement la tête, ce n’était pas une bonne nouvelle, car ce n’est pas comme ça que je veux gagner ! Dans Duarte 2, nous avons de nouveau perdu du temps, non pas à cause du balayage, mais à cause d’une baisse de puissance liée à un dysfonctionnement de l’allumage. Ce n’était pas un gros problème et nous avons réussi à le résoudre. Il reste trois spéciales et une soixantaine de kilomètres dimanche. Nous sommes dans une bonne position, notre avance n’est pas très importante mais nous allons tout donner pour essayer de conserver cette 1ère place."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 2e à 10.5 sec) : "Nous avons réussi à réparer rapidement (ES15), en utilisant une des goupilles de fixation du pare-chocs arrière. Bravo à Daniel [Elena], car c’est lui qui a eu cette idée de génie."

Xavier Mestelan-Pinon (Citroën Racing, directeur technique) : "Si nos DS3 WRC sont toujours en tête de la course, nous avons rencontré plusieurs petits soucis de jeunesse sur ce rallye. Malgré les milliers de kilomètres effectués en essais, nous savions que nous pourrions être confrontés à ce genre de situation en course. Bravo à nos équipages, qui ont fait preuve d’ingéniosité et de sang-froid."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 3e à 1 min 30.4 sec) : “Cette 3e position est bonne, mais j’ai été un peu déçu de ma vitesse. Je pensais que ma position au départ me permettrait de gagner plus de temps le matin. J’ai attaqué dur, mais en plusieurs occasions j’ai glissé sur le bord de la route où il y a de grosses pierres. Pas l’endroit où aller. C’est à procrire afin d’éviter toute risque de crevaison. Je vais regarder les gars de devant mais je suis dans une position sûre. Je passerai 3e dans la Power Stage, et j’espère bien ravir le maximum de points bonus. Samedi après-midi, j’ai durçi la suspension arrière et je ferai des changements mineurs sur l’avant dimanche."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 4e à 2 min 43.8 sec) : "A 5 km de l’arrivée (ES11), j’ai senti le pneu (avant droit). Dans le dernier kilomètre, il n’y avait plus d’air mais nous avons continué. Les routes ne se nettoyaient pas autant que la veille. Cet après-midi, je me suis concentré pour prendre des trajectoires propres car ça aide à l’accélération. L’écart avec ceux qui me devancent est trop grand pour penser à les chasser. Je vais m’attacher à piloter de façon propre et viser des points de bonus dans la Power Stage. J’étais venu pour un podium mais je dois voir au-delà car ce n’est que la 2e manche du championnat."

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : “Nous ne prendrons aucun risque dimanche."

Petter Solberg (Citroën Solberg, 5e à 6 min 51.8 sec) : "Ça se passe très bien. La vitesse est vraiment là et je suis très content de notre performance du jour.  Je visais la 5e, là où nous sommes à présent. Je n’ai d’autre stratégie qu’attaquer et gagner des spéciales. Tout est possible."

Dennis Kuipers (Ford Ferm, abandon ES11 - accident) : "Dans un droite-gauche, la voiture a tape et nousa vons fait un tonneau complet dans un fossé. Jusque là, le rallye se déroulait bien. Je me sentais à l'aise dans la voiture et j'avais signé de bons temps. L'abandon est décevant mais j'étais 7e après l'étape 1. Ça me donne confiance pour le Rallye du Portugal (24-27 mars)."

0
0