Citroën Racing

Leon verbatim

Leon verbatim
Par Eurosport

Le 27/02/2011 à 00:21Mis à jour Le 01/03/2011 à 22:53

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye du Mexique, 2e manche 2011.

Mikko Hirvonen (Ford WRT) : "Mener le championnat peut avoir ses désavantages et l'un d'eux est d'être le premier sur la route de la première épreuve 'terre' de l'année. Mes rivaux auront des meilleures positions, la première étape va donc être rude. Ce sera mon troisième Rallye du Mexique consécutif dans cette position, j'ai donc l'habitude. Je ne sous-estime pas les difficultés, et même si j'en avais la possibilité, je ne changerais pas ma victoire en Suède contre une meilleure place dans l'ordre de passage au Mexique. Nous n'avons pas enregistré les meilleurs résultats ces dernières années mais je crois que la nouvelle voiture nous donnera une meilleure chance de victoire. La Fiesta RS WRC utilise une boîte 6 vitesses qui devrait nous aider à tirer le meilleur parti de la puissance disponible."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Lors de mon dernier jour de test, au Portugal, c'était sec. Exactement comme au Mexique. C'était idéal, et l'équipe a pu modifier le moteur pour refléter les niveaux de puissance attendus en altitude (jusqu'à 2737mètres). J'ai opté pour des réglages moins agressifs et je suis confiant dans la compétitivité de la voiture. Les conditions seront différentes du rallye de Suède et tout le monde scrutera comment les nouvelles autos sont sur la terre. C'est l'un des rallyes glissant pour les premiers sur la route à cause de la gravette. Je roulerai en 3e position le premier jour, ce qui est raisonnable. Je m'attends à ce que les gars qui me suivront soient rapides à cause de la route balayée. Le nombre d'engagés est plus faible que d'habitude, ce qui pourra nous aider. La route devrait être propre pour les seconds passages, car il n'y pas tellement de pilotes locaux. Ils prennent des trajectoires différentes dans des autos plus petites et salissent en conséquences à nouveau la route."

Sébastien Ogier (Citroën WRT) : J'ai de bons souvenirs du Rallye du Mexique. En 2008, notre premier rallye mondial avec la C2 Super 1600 s'était soldé par la victoire en Junior WRC et une 8e place au scratch. L'an passé, nous avions animé la fin de la course en nous battant pour la deuxième place avec Petter Solberg. Cette année, nous aurons une bonne position sur la route le premier jour. Je me sens en confiance sur ce rallye, avec des spéciales qui font la part belle au plaisir de pilotage."

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "Ce premier rallye sur terre va réellement lancer cette saison. Le parcours est très représentatif de tout ce qui nous attend durant l'année avec la particularité pour celui-ci d'y trouver des portions très rapides, d'autres plus sinueuses. Nous savons qu'il y a de nombreux prétendants à la victoire. De notre côté, il est important de ne pas lâcher le moindre point dans la course au titre."

Xavier Mestelan-Pinon (Citroën WRT, directeur technique) : "Nous avons une bonne expérience du Rallye du Mexique que nous avons gagné avec la Xsara et la C4. Pour être performant sur ce terrain, il est nécessaire d'avoir des bons réglages de suspensions et des freins endurants. Concernant l'altitude, il faut adapter l'étagement des rapports de boîte de vitesses et jouer sur la cartographie du moteur."

Petter Solberg (Citroën Solberg) : "Nous avons fait pour la première fois un jour de tests avec la DS3 sur la terre la semaine dernière en France, où nous avons cherché le set up adéquat pour le Rallye du Mexique. Je pense que nous avons trouvé les bons réglages. Etre 5e sur la route sera une bonne chose. Je pense que l'ordre de passage ce sera le facteur-clé sur ce rallye."

0
0