Getty Images

Loeb crève, Ogier prend le pouvoir

Loeb crève, Ogier prend le pouvoir
Par AFP

Le 10/03/2018 à 23:07Mis à jour Le 11/03/2018 à 08:53

RALLYE DU MEXIQUE - Coup dur pour Sébastien Loeb. En tête depuis la 11e spéciale, l'Alsacien a été victime d'une crevaison dans l'ES 14 et il a perdu deux minutes dans l'affaire. Sébastien Ogier a pris els commandes du classement général au coeur de cette 2e étape.

Le Français Sébastien Ogier (Ford) a profité d'une crevaison de son compatriote Sébastien Loeb (Citroën) dans la 14e épreuve spéciale, samedi, pour s'emparer de la tête du Rallye du Mexique, 3e manche du Championnat du monde WRC. Le nonuple champion du monde, de retour en WRC pour la première fois depuis 2013, a été contraint de descendre de sa C3 pour changer une roue, perdant plus de deux minutes sur Ogier.

"J'ai tapé une pierre sur la trajectoire, ça ne semblait pas grave, mais on a crevé", a raconté l'Alsacien au terme de la quatrième des neuf spéciales au menu de cette journée. Avant cette spéciale qui a chamboulé le classement, Ogier pointait au quatrième rang, à 15 secondes de Loeb. Le quintuple champion du monde en titre a signé trois temps scratch d'affilée (ES12, ES13, ES 14) et devance désormais Kris Meeke (Citroën) de trois secondes, alors que Loeb pointe désormais au cinquième rang, à deux minutes et huit secondes de son ancien coéquipier et rival.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) au Rallye Mexique 2018
" J'ai peut-être été refroidi par le fait d'avoir pris la tête du rallye"

Pour son premier rallye sur terre depuis 2013 (victoire en Argentine), Loeb s'était emparé de la tête dès la première spéciale de la journée (ES11), en reprenant plus de douze secondes à l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai), longtemps son lieutenant chez Citroën et leader vendredi soir. Cette performance a impressionné ses concurrents: "Se retrouver en tête après tant d'années d'absence, personne n'avait fait ça avant", a souligné Ogier, samedi à la pause de midi.

Loeb avait commencé à perdre du terrain sur "l'autre Seb" lors des deux dernières spéciales de la matinée (ES12 et ES13) où le Gapençais, moins pénalisé que vendredi par son ordre de passage sur la piste, lui a repris douze secondes. "J'ai peut-être été refroidi par le fait d'avoir pris la tête du rallye. J'avais l'habitude, je ne l'ai plus", estimait Loeb à son retour au parc d'assistance, samedi à midi.

Ogier se trouve désormais dans une position idéale pour remporter son quatrième Rallye du Mexique. Le podium provisoire est complété par Dani Sordo, à 17 secondes d'Ogier. Le programme de samedi après-midi, après la même boucle sur terre que le matin (ES14 à ES16), devait se terminer par trois courtes spéciales sur asphalte (ES17 à ES19).

Sébastien Ogier (Ford WRT) au Rallye Mexique 2018
0
0