From Official Website

Loeb : plus que du panache

Loeb : plus que du panache
Par Eurosport

Le 31/03/2007 à 23:00Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën) a choisi de meilleurs pneus que Marcus Grönholm (Ford) samedi au Portugal et a enlevé les 6 chronos au programme.

En effet, la star de Citroën Sport n'a pas eu son pareil pour dénicher les pneus adéquats à un terrain changeant ; le matin pour la 1ère boucle dans les environs de Faro, l'après-midi lors de la répétition. Des "tendres" pour attaquer les spéciales 8, 9 et 10, sans savoir qu'il était le seul dans ce cas. Les "soft", parfaits pour la pluie et la boue inaugurales, mais après ? "Nous avons usé nos pneus. Mais il va détruire les siens lors des deux prochaines spéciales", lançait le Finlandais, presque défiant...

Loeb, lui, avait souffert : "J'ai freiné trop tôt et j'ai commis des erreurs dans la première partie, j'ai donc attaqué plus après". Il était dans l'incertitude quant à la suite. Elle lui donna raison : 6.2 sec dans l'ES9, 4.1 sec dans l'ES10. Bilan : 15.4 sec d'écart au général. Grönholm, champion du monde 2000-2002, constatait à l'assistance : "Loeb a fait le pari des pneus tendres et ça m'effrayait de les prendre. Cela a payé pour lui. Il a été très rapide." Fair-play et "bon client" pour la presse (il est Finlandais et on apprécie encore plus) il ajoutait : "Ça serait mieux s'il rentrait chez lui maintenant, non?" Une boutade et un aveu d'impuissance corroborés par la suite. Après la pause déjeuner, Loeb allait encore être le plus avisé...

"Nous avons besoin d'un espion"

Pour Loeb, le bilan était rêvé : six scratches sur six possibles et 40.9 sec au général. En route vers une 31e victoire.

Sobrement, le leader, propulsé en tête la veille déjà par un choix de pneus, résumait : "Une super journée, la voiture était parfaite. J'ai pu attaquer toute la journée." Pugnace, Marcus Grönholm avait lui encore le moral à la dérision : "Oui, nous avons pris les mauvais pneus... Nous avons besoin d'un espion dans le camp Citroën."

0
0