Eurosport

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 05/04/2009 à 14:00Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'arrivée du Rallye du Portugal, dimanche.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, vainqueur) : "Nous nous retrouvions ce matin dans une configuration similaire à celle du premier jour. Même en balayant la poussière pour Mikko [Hirvonen], nous sommes un tout petit peu devant. Samedi, nous étions nettement plus rapides car il devait balayer. En croisant tous ces enseignements, cela signifie que nous sommes les plus performants à conditions égales (…) Quatre victoires lors des quatre premières courses, jamais nous n'avions débuté une saison de façon aussi exceptionnelle. Comme toujours, les choses n'ont pas été faciles. Nous avons fait une petite faute le premier jour, puis nous avons du attaquer pour remonter. La seconde journée s'est passée comme dans un rêve et nous avons pu gérer notre avance ce matin. C'est bien que l'équipe Ford ait choisi de ne pas mettre en place de stratégie le vendredi soir. De même, nous avons joué le jeu samedi et c'est bien que nous ayons gagné de cette façon".

Daniel Elena (Citroën C4 WRT, copilote - vainqueur) : " 51, c'est le numéro que j'ai sur ma voiture quand je fais un rallye comme pilote, et le nom de la boisson que je sers à mes invités quand je fais une fête."

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 2e) : "Je ne voulais pas la jouer tactique vendredi soir, parce que j'avais 18 secondes d'avance, c'est un bel écart et j'espérais vraiment réussir à le conserver samedi. J'ai eu un petit espoir quand j'ai vu qu'on avait 14 secondes d'avance après six kilomètres dans l'une des spéciales de ce matin, mais finalement c'était une erreur. A certains endroits, il y avait tellement de poussière qu'on ne voyait rien et qu'on était obligés de ralentir. Notre nouveau moteur était vraiment meilleur, il faut encore progresser sur les suspensions et arriver à moins user nos pneus. La seule chose à faire, c'est d'aller au prochain rallye et d'essayer encore de gagner".

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 3e) : "Je n'ai pas pris de risques quand j'ai compris que je ne pourrais pas rattraper Mikko aujourd'hui. Je me suis senti très à l'aise avec la voiture tout au long du week-end, c'est de bon augure pour les prochains rallyes".

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Mikko a très bien géré sa course alors que l'accident de Jari-Matti avait mis toute la pression sur ses épaules. Jari-Matti reprendra le volant d''une voiture de rallye lundi à l'occasion d'une manifestation organisée par un sponsor. Cela devrait l'aider à retrouver confiance. Je crois que Jari-Matti et Miikka ont la capacité de fournir une course solide et intelligente en Argentine".

Mark Deans (Ford Europe, directeur de la Compétition) : "Nous avons vécu un week-end mitigé. L'accident de Jari-Matti, tout en démontrant la grande solidité de notre voiture, nous a coûté cher dans l'optique du championnat alors que nous visions un double podium. Mikko a bien assuré son résultat. Nous allons désormais analyser notre situation et établir notre stratégie pour la prochaine manche en Argentine".

Khalid Al Qassimi (Ford WRT, 8e) : "C'était mon meilleur rallye sur gravier. Vendredi, ça a été dur car j'ai fait une sortie hors-piste et puis j'ai eu un problème de turbo. L'équipe a fait un super travail pour le réparer et j'ai augmenté mon rythme de course au fur et à mesure du week-end. Mes résultats n'ont cessé de s'améliorer et je suis vraiment très heureux de ce résultat."

Sébastien Ogier (Citroën C4 Junior) : "Ce fut une bonne journée. Nous avons été prudents dans la première spéciale car il y avait beaucoup de poussière. Par la suite, je pense que nous avons fait de bons chronos. C'est encourageant pour la suite".

Benoit Nogier (Citroën Junior, team manager) : "Après une très belle première journée, nous ne pouvons qu'être déçus. Nous avons été malchanceux à l'approche de l'arrivée. Conrad [Rautenbach] a fait une petite faute en sortant de la route. Alors qu'il tentait de repartir, l'herbe sous la voiture a pris feu et a provoqué un incendie. Evgeny [Novikov] est sorti à cause d'un problème mécanique que nous allons analyser rapidement. Il nous manque toujours un petit quelque chose. J'espère que nous conjurerons ce manque de réussite en Argentine, une épreuve qui évoque de bons souvenirs à notre équipe".

0
0