Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 26/03/2011 à 19:30Mis à jour Le 26/03/2011 à 21:11

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de l’étape 2 du Rallye du Portugal, samedi.

Sébastien Ogier (Citroën WRT, leader) : "Je savais qu’on avait choisi la bonne stratégie, samedi soir. On a vraiment très bien roulé mais ce n’était pas de l’attaque comme ça pouvait l’être au Mexique. C’est sûr que ça nous enlève une petite pression. A la régulière, ça devrait le faire mais après, on ne sait jamais ce qui peut arriver. On va rester concentré. Tout se déroule à merveille. J’espère que ça va durer encore une journée. Ça nous ferait du bien."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 2e) : "Latvala a eu un petit souci, du coup, on est repassé en 2e position. On a essayé d’attaquer cet après-midi encore. Dans la dernière, j’ai commencé à gérer un peu car il y avait beaucoup de pierre et donc de risque de crevaison. Le bilan est plutôt pas mal. On est 2e. A la régulière, ça ne va pas être jouable. Il va falloir essayer de gérer cette 2e place. Si on pouvait prendre quelques points dans la Power Stage, ce serait pas mal. "

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 3e) : "Je n’avais pas peur de m’élancer premier sur la route. Les deux premières spéciales se sont bien déroulées mais la suivante a été plus difficile que prévue. Les routes étaient recouvertes de terre rouge, comme des billes. C’était très glissant. La piste tracée lors des reconnaissances étaient très étroites. J’ai essayé de l’emprunter mais c’était impossible. Je savais qu’on allait perdre du temps à cause de notre position sur la route. (L’après-midi), le joint de la transmission s’est cassé à 5 km de la fin de l’avant dernière spéciale. A l’arrivée, j’ai essayé de bloquer le différentiel le plus possible. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de regarder mes pneus et j’ai souffert d’une crevaison lente à l’arrière gauche. Je me suis alors arrêté pour la changer. Je me battais pour la victoire et je suis très déçu. Je peux encore décrocher un podium et je suis motivé dimanche. Je vais aussi essayer d’obtenir des points bonus dans la Power Stage."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 5e) : "J’ai té malchanceux samedi après-midi avec le bris de la suspension arrière. Je ne sais pas pourquoi ça a cassé. Je n’ai rien senti. Il s’agit peut-être d’une pierre. J’ai besoin d’obtenir des points lors de la Power Stage. Ce ne sera pas facile parce que la spéciale est compliquée et ce n’est pas évident d’attaquer fort."

Petter Solberg (Citroën Solberg, 9e) : "Tout s’est passé samedi comme je l’espérais la veille au soir. Je visais des points au championnat et je continue à penser que nous pouvons encore grimper plus haut dans la hiérarchie. La voiture a fonctionné parfaitement. Nous étions rapides et nous avons signé des scratches. Nous allons poursuivre le travail."

0
0