Citroën Communication

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 20/01/2012 à 13:43Mis à jour Le 21/01/2012 à 18:00

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes lors de l'Etape 3 du Rallye Monte Carlo, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT), après l'ES11 : "Je suis content de mon choix de pneus (2 slick et 2 cloutés). Je n'ai pas trop perdu de temps. Il y a plein de glace sur la 12, ça promet d'être piégeur..."

après l'ES12 : "Quatre cloutés, c'était le bon choix. Mais même avec ça, c'était difficile de garder la voiture sur la route. Les conditions changeaient beaucoup : il y avait de la glace dans un virage, puis il n'y en avait pas dans le suivant... Je suis bien content d'en avoir terminé."

Mikko Hirvonen (Citroën WRT), après l'ES12 : "J'avais 4 cloutés - c'était le bon choix - et c'était glissant..."

après l'ES13 : "Avec un grip constant, la voiture est géniale."

Dani Sordo (Mini WRC), après l'ES11 : "Je suis plutôt content. J'étais en pneus 'hiver', et la voiture bougeait un peu. Mais ça allait. Il pleuvait juste un peu. Les derniers kilomètres de l'ES12 vont être compliqués : il y a plein de glace..."

après l'ES12 : "Je n'avais pas de pneus cloutés ; au début c'était bon mais à la fin, c'était mauvais. C'est la décision que nous avons prise avec le team. L'essentiel est que je n'ai pas fait de faute."

Petter Solberg (Ford WRT,), après l'ES12 : "J'avais des slick à l'arrière et pas de cloutés à l'avant (4 pneus "neige"), c’était un cauchemar... Mauvais... Pfff... J'ai commis une erreur, en coupant dans un virage, j’ai heurté une pierre. Je suis presque sorti..."

Evgeny Novikov (Ford M-Sport), après l'ES12 : "Il y avait beaucoup d'eau au départ et de la glace par endroits. Il y avait beaucoup de glace épaisse à la fin et du brouillard."

François Delecour (Ford M-Sport), après l'ES11 : "Le chrono est bon mais ça va maintenant se compliquer : il y a de la neige dans la 12 et je n'ai que 2 pneus cloutés..."

après l'ES12 : "Cette spéciale était différente de l'année dernière. C'était difficile dans l'ES11, mais là il était impossible de lire le grip : il a plu, et avec le gel je n'y voyais rien.. Le bon choix, c'était 4 cloutés. Quand j'ai vu les conditions au départ, je me suis dis 'Oh la la...'."

Ott Tänak (Ford M-Sport), après l'ES12 : "Ce n'était pas le bon choix (de pneus)... Dans les quatre derniers kilomètres, il y avait de la glace et de la neige partout. Il y avait aussi beaucoup de brouillard sur la fin et je n'y voyais pas à plus de 20 mètres."

Henning Solberg (Ford M-Sport), après l'ES12 : "Nous avons endommagé la roué arrière droite]. C'était glissant dans beaucoup de virages et nous avons clippé la voiture dans la dernière épingle. C'est ma faute. Nous avons été arrêtés une minute."

Matthew Wilson (Ford M-Sport) : "L'ES12 a probablement été la plus dure de ma vie ! C'était incroyable. A environ huit minutes du départ, le ciel s'est ouvert et la brume est arrivée. Il y avait beaucoup de glace, et dans les six-sept derniers kilomètres il y en avait partout. C'était incroyable."

0
0