FIA WTCR

Rallye Monte-Carlo : Sébastien Loeb pour la victoire avec une DS3 évoluée

Loeb pour la victoire avec une DS3 évoluée
Par Stéphane Vrignaud via Citroën Racing

Le 19/01/2015 à 14:23Mis à jour Le 22/01/2015 à 17:43

C'est au volant d'une Citroën DS3 largement revue - moteur, suspension, aérodynamique, transmission - que le revenant Sébastien Loeb va se lancer à l'assaut d'une 8e victoire au Monte-Carlo, jeudi.

On pensait que Sébastien Loeb (Citroën WRT) avait tiré sa révérence en Mondial sur un embarrassant tonneau domestique au Rallye de France, en 2013, une vision pour tout dire peu conforme à sa très brillante carrière et sa réputation de pilote de l'impossible. Il ne laissera finalement pas cette vision d'inachevé. Jeudi, il sera au départ du Rallye Monte-Carlo pour effacer ce mauvais souvenir, à la conquête d'une 79e victoire en WRC, sa 8e en principauté. Evidemment au volant d'une DS3.

"Quand Citroën Racing m'a proposé de participer à ce rallye, je n'ai pas hésité longtemps !", s'exclame le nonuple champion du monde âgé de 40 ans, reconverti en WTCC en 2014. "Le Monte-Carlo se dispute sur les routes françaises. J'aime l'ambiance et la proximité avec nos supporters. Je suis aussi heureux de retrouver de telles sensations au volant de la DS 3 WRC ! Lors de la première journée d'essais, j'ai dû me remettre dans le rythme, mais c'est vite revenu ! Avec les quatre roues motrices et sur des routes normales, il faut beaucoup plus improviser. Ces tests ont été bénéfiques, mais il est toujours compliqué de préparer un Rallye Monte-Carlo. On ne peut pas prévoir les conditions que nous aurons le jour J. Mon ambition est d'être compétitif, mais il faut garder à l'esprit que je n'ai pas roulé depuis un an. À chaque fois que je suis au départ d'une course, je donne le meilleur de moi-même. Ce sera encore le cas et si on peut se battre pour la victoire, tant mieux !"

Plus de puissance

En 2014, son absence en Mondial a coïncidé avec la première saison sans victoire du Double chevron depuis 20001. Pour tenter de refermer cette parenthèse, il bénéficiera d'évolutions matérielles significatives. "Nous avons porté nos efforts sur le moteur afin qu'il délivre davantage de puissance et de couple tout en offrant une meilleure fiabilité", explique Xavier Mestelan-Pinon, le directeur technique de Citroën Racing. "En profitant de la réglementation, nous réintroduisons les palettes au volant pour les changements de vitesses. D'autres progrès notables ont été faits sur l'aérodynamique, avec un nouvel aileron, et une nouvelle face avant qui apparaitra prochainement, ainsi sur la répartition des masses grâce à un travail d'allègement. Enfin, nous avons modifié la cinématique de la suspension arrière. Le travail se poursuit et, dans les prochains mois, nous présenterons une autre évolution aérodynamique."

Le pilote alsacien a été nommé pour marquer des points, conjointement avec le Britannique Kris Meeke, et que Mads Ostberg courra pour le seul Championnat du monde Pilotes. "En 2014, je devais découvrir une grande majorité des rallyes du calendrier", souligne Kris Meeke. "J'ai beaucoup appris et j'ai mesuré à quel point il était important d'engranger des kilomètres. Tous les pilotes ont progressé durant leur seconde saison complète et j'espère ne pas déroger à la règle. Mon objectif sera de me battre pour les premières places."

0
0