Loeb: "Un grand soulagement"

Loeb: "Un grand soulagement"
Par Eurosport

Le 06/10/2003 à 09:00Mis à jour

Désormais idéalement placé dans la course au titre mondial après sa troisième victoire de la saison, dimanche, à San Remo, Sébastien Loeb (Citroën) a toutefois vécu une dernière journée éprouvante. Comme en Australie, il a bien failli perdre sa première p

Märtin, plus dangereux que Burns?

Dans le même temps, Gilles Panizzi décide lui de chausser les pneus intermédiaires. "Cela sert à quoi d'avoir des indications de météo France? On m'a dit qu'il allait pleuvoir dans les deux spéciales. J'ai donc mis les pneus qu'il fallait", explique le pilote Peugeot. "Je ne pensais pas que Panizzi pouvait constituer un danger. Il était à 1 min 45 sec. Il en a quand même repris 1 min 15. On ne pensait pas qu'il deviendrait aussi dangereux. A l'arrivée, on ne savait pas où on était. On a vu le temps de Martin, on s'est dit c'est bien. Et puis le temps de Panizzi. Cela a été un gros soulagement", admet Loeb.

Nouveau roi de l'asphalte en attendant, peut-être, d'être le roi du monde, le pilote Citroën a en tout cas déjà ciblé son principal rival. Et ce n'est pas le leader du championnat. "Pour le classement constructeurs, c'est dommage que Panizzi passe devant la Ford mais, pour les pilotes, j'avoue que je ne suis pas mécontent qu'il ait pris deux points à Märtin. Avec la voiture qu'il a et son pilotage, il peut gagner partout, les deux asphaltes qui viennent et le RAC. Martin pourrait être plus dangereux que Burns", conclut Loeb.

0
0