Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2
Par Eurosport

Le 08/02/2003 à 20:00Mis à jour

Voici ce qu'ont dit Grönholm (Peugeot), Mäkinen (Subaru), Burns (Peugeot), Märtin (Ford), McRae (Citroën), Sainz (Citroën), Loeb (Citroën) et Hirvonen (Ford) lors de la 2ème étape du Rallye de Suède, samedi, à Karlstadt.

Résultats et classement du Rallye de Suède

Marcus Grönholm (FIN/Peugeot, leader en 2h 03 min 29.1 sec) : "Nous avons roulé très fort dans un trou, ce qui a complètement déréglé le train avant (ES7. Au début j’ai eu très peur, mais ensuite j’ai réalisé que nous pouvions continuer comme ça. Mais le train avant étant fortement pinçé beaucoup de clous se sont arrachés des pneus, rendant la conduite difficile (...) Je pense que nous avons une bonne avance, mais en rallye on ne peut jamais prévoir le résultat"

Tommi Mäkinen (FIN/Subaru, 2e à 38.8 sec) : "Tout va bien. J'ai peut-être démarré un peu lentement dans la 7e spéciale car je me concentrais trop sur la préservation de mes pneus. Bien qu'il y avait plus de gravier qu'hier, je l'ai peut-être abordé avec trop de réserve."

Richard Burns (G-B/Peugeot, 3e à 1 min 00.9 sec) : "Les températures étaient plus douces qu’hier ce qui rendait le grip plus constant. Je ne regarde ni devant ni derrière... Je veux juste conduire au mieux et obtenir le meilleur résultat possible !"

Markko Märtin (EST/Ford, 4e à 1 min 46 sec) : "Notre position de départ nous donnait plus de grip donc plus de vitesse. Nous avions fait un pari en choisissant des pneus neige pour les trois dernières spéciales au lieu des pneus glace. C'était risqué mais je pense que c'était le bon choix (...) Il va y avoir une grosse bagarre dimanche entre nous, McRae et peut-être Solberg. Cette bataille sera pour la 4e place car notre seule chance de podium est que quelqu'un devant fait une erreur mais je serais content de finir là. L'ennui sera la dernière chose demain !".

Carlos Sainz (ESP/Citroën, 8e à 2 min 30.1 sec) : "Mes sensations avec la Xsara s'améliorent au fil des kilomètres. Les bonnes conditions de route nous ont permis de gagner des places, et j'attends beaucoup de la journée de demain pour essayer de grappiller quelques points. Ça va être la grosse attaque, et une belle bagarre ! "

Jean-Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur), après l'accident entre les 206 de Rovanperä et Pykalisto: "C’est vraiment un coup du sort incroyable et malheureux. Nous perdons, d’un coup, deux autos placées dans les six premiers. Juuso a dû être transporté par précaution à l’hopital pour un check up, heureusement pour lui les médecins ont établi un bilan de santé satisfaisant."

Sébastien Loeb (FRA/Citroën, 10e à 2 min 51.4 sec) : "Globalement, c'est une bonne journée même si j'ai 'hérité' d'un temps forfaitaire pénalisant (ES8). Les temps prouvent le potentiel de la voiture. C'est ma deuxième participation à ce rallye au volant d'une WRC, je me sens de mieux en mieux sur la neige. Demain, je vais rouler à mon maximum, pour tenter de finir dans les points..."

Mikko Hirvonen (FIN/Ford, 12e à 4 min 23.7 sec) : "Je n'ai toujours pas assez d'expérience des 4 roues motrices mais j'ai vraiment eu la sensation d'avoir compris comment conduire la Focus. J'ai me sens plus confiant dans la façon de manoeuvrer, ma vitesse dans les virages et mes freinages."

0
0