Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 27/06/2004 à 15:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies lors de l'étape 3 du Rallye de Turquie, dimanche. Au programme : Loeb, Fréquelin (Citroën), Grönholm (Peugeot), Solberg, Hirvonen (Subaru), Provera (Peugeot)...

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "La définition du set-up de départ des Xsara fut une réussite. Les voitures étaient performantes, mettaient leurs pilotes en confiance. Elles exploitaient au mieux les pneumatiques Michelin, sans les dégrader. A propos des pneus, nous avons très bien joué, notamment en optant pour les gommes tendres dans la boue du début de course. Nous savions que Sébastien était capable d'être le plus rapide de tous sur la terre. Je ne suis pas étonné qu'il l'ait prouvé, mais j'en suis profondément heureux pour lui. Comme à l'Acropole, mais dans un autre registre, Carlos a montré qu'il est un champion unique. Ce soir, je suis réellement fier de toute mon équipe !"

Marcus Grönholm (Peugeot 307, 2e) : "Le rallye a vraiment été très dur et je ne me sentais pas bien aujourd'hui, probablement quelque chose que j'ai mangé hier ! Heureusement Timo va bien après le choc d'hier. En fait ça n'a pas été trop mauvais pour nous, mais nous avons eu vraiment très peur lors du problème de boîte sur la fin. Grâce aux conseils de nos ingénieurs nous avons pu le régler rapidement, mais on peut dire que nous avons puisé au plus profond de nous mêmes pour accrocher cette deuxième place !"

Mikko Hirvonen (Subaru Impreza, 6e) : "Cette épreuve était plus dure que je ne pensais et extrêmement dure pour les pneus."

0
0