From Official Website

Fréquelin : "Tout est envisagé"

Fréquelin : "Tout est envisagé"
Par AFP

Le 28/09/2006 à 19:00Mis à jour

Le patron de Citroën Sport, Guy Fréquelin, a réagi jeudi, au Mondial de l'Automobile à Paris, à l'accident de Sébastien Loeb cette semaine en VTT qui va priver le double champion du monde français, au minimum, du prochain rallye de Turquie.

Quelle a été votre première réaction en apprenant la chute de Sébastien ?

Guy Fréquelin : Ma première réaction a été d'appeler Gérard Saillant (ndlr: le professeur lyonnais spécialisé dans la chirurgie sportive) pour essayer de savoir quelle était la meilleure solution. On a décidé de laisser Sébastien à Lausanne (ndlr:en Suisse) et finalement il a été opéré hier. On en saura un peu plus sur son état et son indisponibilité dans les jours qui viennent.

Quel est le premier diagnostic médical ?

G. F. : La tête d'humérus est cassée en quatre morceaux, il a fallu recoller les morceaux et ce sera probablement un peu plus long qu'une simple fracture. Mais on peut compter sur la motivation de Sébastien pour faire une rééducation très soutenue, et espérer qu'il se remettra beaucoup plus rapidement qu'une personne lambda.

Quand pensez-vous que Loeb pourra reprendre la compétition ?

G. F. : Notre espoir c'est qu'il soit au moins au rallye de Grande-Bretagne (1-3 décembre), mais aujourd'hui c'est difficile de tirer des plans sur la comète avant que Gérard (Saillant) ait vu les radios et discuté avec le chirurgien qui l'a opéré.

Envisagez-vous de le remplacer par un autre pilote ?

G. F. : On a commencé à réfléchir avec Marc Van Dalen (ndlr: le patron de l'écurie Kronos, qui engage cette saison la Xsara de Loeb avec le soutien de Citroën Sport). Il y a beaucoup de solutions, mais aucune qui nous convient réellement parce que la meilleure, c'était Sébastien. Tout est envisagé et on essaiera de choisir la moins mauvaise solution. Tous les pilotes qui sont libres sont sur la liste. On va faire la colonne des plus et des moins.

Le pilote que vous choisirez éventuellement pour remplacer Loeb sera-t-il chargé de mettre la pression sur Grönholm ?

G. F. : Mettre la pression sur Grönholm, ce n'est pas envisageable. Quand on voit ce que Seb et Marcus mettent aux autres pilotes, sur chaque rallye, on voit bien qu'il n'y a pas un seul pilote aujourd'hui, sur le plateau des rallyes, capable de mettre la pression sur Marcus, en dehors de Loeb. Le seul intérêt à avoir un bon pilote pour le remplacer, c'est qu'il soit le plus près possible de Marcus pour que, au cas où Marcus aurait un problème, il soit obligé d'attaquer fort pour revenir en tête.

Le championnat du monde est-il déjà perdu ?

G. F. : Rien n'est jamais définitivement gagné ni perdu, la preuve ! On va essayer d'avoir les points qu'il faut pour le championnat pilotes et, pourquoi pas, constructeurs, même si aujourd'hui on a vraiment très peu de chances. Ce sera très dur.

0
0