Après avoir terminé troisième du classement général en WTCR - FIA World Touring Car Cup après une performance qui tenait de la lutte de David contre Goliath, Jean-Karl Vernay était bien décidé à ne pas voir son aventure en WTCR s'arrêter.
" Je suis toujours plus fort quand je suis en danger. L'année dernière, je n'avais pas de contrat d'usine et j'avais besoin de montrer mon potentiel "

Ayant rejoint la famille Hyundai Motorsport en provenance de Romeo Ferraris pour rejoindre la toute nouvelle série PURE ETCR, le Français sera également engagé sur une Hyundai pour sa quatrième saison WTCR, où il pilotera une nouvelle Elantra N TCR équipée de Goodyear.

Le Français de 33 ans, dont le CV affiche un beau palmarès en monoplaces, en GT et, plus récemment, en TCR, sera le partenaire de Luca Engstler au sein de l'Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team, l'équipe allemande appartenant à Franz, le père de Luca, vainqueur de la FIA World Touring Car.

Une nouvelle saison, une nouvelle équipe et une nouvelle voiture, comment vous sentez-vous alors que vous vous préparez pour la première course de 2021 ?
"C'est tout à fait fantastique et une merveilleuse opportunité. Hyundai sait comment gagner le titre en WTCR, ils l'ont déjà gagné deux fois et c'était une opportunité que je ne pouvais pas manquer de les rejoindre et de continuer à apprendre d'eux et d'être plus fort. Après l'année dernière, où nous avons fait quelque chose de vraiment incroyable avec Romeo Ferraris, c'est comme une nouvelle étape et je suis très excité. Je suis impatient de voir où nous en sommes par rapport aux autres concurrents."

Avez-vous toujours été déterminé à rester en WTCR - vous avez eu trois bonnes années après tout ?
"Avant de rejoindre le TCR, je ne pensais pas faire de la traction avant. Et puis j'ai fait le TCR et le WTCR, et les premières années du WTCR ont été incroyables et j'ai toujours voulu rester. L'année dernière, grâce à l'aide de nombreuses personnes, nous avons pu être sur la piste et j'ai aussi fait beaucoup d'efforts pour être là. Cela montre à quel point il est important pour moi d'être ici parce que j'aime vraiment la compétition, c'est l'une des séries les plus performantes du monde, la visibilité est grande et j'ai une excellente relation avec le promoteur, Eurosport Events. Je veux rester avec tous les autres gars avec qui je cours".

Malgré les difficultés que vous avez rencontrées l'année dernière, vous étiez en course pour le titre, alors est-ce que cela vous donne encore plus de motivation pour réussir cette année ?
"C'était assez incroyable ce que nous avons fait en 2020 et je pense que je suis toujours plus fort quand je suis en danger. L'année dernière, je n'avais pas de contrat d'usine et j'avais besoin de montrer mon potentiel. Je pense que je suis au sommet de mon potentiel quand je suis dans ce cas. Mais, vraiment, nous savions qu'il serait impossible de gagner le titre. Maintenant, je suis avec trois coéquipiers, comme les autres équipes, nous avons une nouvelle voiture, une voiture performante, et l'objectif est de gagner le titre. Je suis heureux et confiant, et Hyundai a également confiance en moi pour gagner toutes les séries dans lesquelles je suis impliqué, PURE ETCR, WTCR et aussi les 24 heures du Nürburgring. C'est une belle marque de confiance de la part de Hyundai et maintenant je dois juste aller chercher des résultats pour les remercier."

Comme vous le dites, la Hyundai Elantra N TCR est une nouvelle voiture, mais peut-elle être une voiture victorieuse ?
"Cela dépend de beaucoup de choses mais Hyundai Motorsport Customer Racing a fait un travail fantastique en développant la voiture et elle est assez incroyable à piloter. Maintenant, nous devons voir parce que nous n'avons pas été en mesure de nous comparer aux autres gars, donc nous devons attendre. Mais l'équipe a fait un excellent travail. Maintenant, nous devons utiliser notre influence de la meilleure façon possible. On n'a jamais assez de temps mais je suis sûr que nous serons prêts pour la première course."

Commencer la saison sur la Nordschleife vous remplit-il de crainte ou d'excitation ?
"Pour moi, c'est plutôt excitant. J'ai du kilométrage sur la Nordschleife et nous avons montré que nous pouvions y être très, très rapides."

Vous vous préparez à une semaine chargée avec toutes les activités sur le circuit WTCR et d'autres engagements, en plus de l'épreuve de 24 heures. A quel point les choses seront-elles intenses ?
"Ce sera une semaine longue et difficile, je m'attends à une semaine très fatigante, surtout mentalement car je n'ai jamais fait les 24 heures du Nürburgring. Ce sera peut-être la course la plus difficile au monde, car il y a beaucoup de trafic et il faut être concentré à 100 % en raison de la difficulté du circuit. Je vais piloter la Hyundai i30 N TCR, qui est aussi une voiture nouvelle pour moi. C'est un beau défi et je vais me concentrer sur les deux courses. C'est quelque chose d'intéressant et un bon défi pour me prouver que j'ai le niveau pour faire ce genre de choses parce que je vais connaître des doubles programmes sur un même week-end avec le PURE ETCR et le WTCR. La Nordschleife sera une bonne expérience pour voir comment travailler sur un double programme, et ce que je dois améliorer".

Quels seront les difficultés à passer du PURE ETCR au WTCR ?
"C'est différent bien sûr mais j'ai déjà échangé des voitures d'un test à l'autre et ma principale qualité est l'adaptation. Augusto [Farfus] le prouve aussi en faisant des courses électriques et autres, et il est tout de suite là [dans le rythme]. Nous sommes des pilotes professionnels et nous ne pouvons pas perdre de temps, nous devons juste être prêts pour l'équipe et prêts à travailler dès que possible."

Un retour en Asie est prévu pour 2021, ce qui devrait signifier une course à domicile pour Hyundai à Inje, en Corée du Sud. Comment abordez-vous ce rendez-vous ?
"Pour être honnête, je suis impatient de voyager à nouveau un peu. J'ai couru une fois en Corée pour Bentley mais c'était à Yeongam où il y avait le Grand Prix. Je ne suis jamais allé à Inje, mais ce sera nouveau pour tout le monde. Le fait que je courrai à la fois en PURE ETCR et en WTCR pourrait être un avantage car j'aurai plus de temps de piste que les autres et c'est une bonne chose. Nous allons certainement devoir donner le meilleur de nous-mêmes pour les fans coréens et les fans de Hyundai. Cette course sera proche de la fin de la saison et j'espère que nous serons en lice pour le titre afin d'obtenir un soutien supplémentaire, pour faire encore mieux."

Vous ferez équipe avec Luca Engstler pour piloter dans son équipe familiale cette année. Comment pensez-vous que cela va se passer ?
"J'ai une très bonne relation avec Luca. Nous avons fait une course ensemble, les 24 heures de Dubaï, et nous l'avons gagnée, donc nous partons sur une bonne base. Il est jeune mais pas si jeune que ça en TCR car il court depuis trois ou quatre ans déjà. Il a fait beaucoup de kilomètres et a gagné beaucoup de championnats nationaux. C'est sûr, il va me pousser et c'est ce dont j'ai besoin. Comme je l'ai dit, je suis toujours très bon quand je suis en danger et j'ai besoin de ces coéquipiers qui me poussent beaucoup pour que mon niveau soit toujours plus élevé. C'est le gars qu'il faut parce qu'il est très rapide. Bien sûr, il a moins d'expérience que Gabriele [Tarquini], Norbi [Michelisz] et moi-même, mais il sera également en lice pour le titre. Nous avons une grande équipe avec le Team Engstler, nous avons de bons ingénieurs et nous avons tous les outils pour nous battre. Maintenant, nous devons faire le travail."

Enfin, l'un de vos rivaux, Tiago Monteiro, vous soutiendra cette année par le biais de sa société de management Skywalker. Comment allez-vous éviter les... complications avec lui dans le feu de l'action ?
"Nous nous parlions depuis de nombreuses années, mais nous n'avons commencé à travailler ensemble que l'année dernière. C'est sûr, on veut se battre avec n'importe qui de la même manière. L'année dernière, j'ai pris beaucoup de pénalités à cause de mes erreurs, mais j'ai toujours essayé d'être juste. Rien ne changera beaucoup entre Tiago et moi. Je ne lui dis pas ce que nous faisons lors des essais, c'est sûr. Mais je suis très heureux de travailler avec Tiago et son équipe, car il n'est pas seul et ils font un excellent travail. J'ai confiance en eux et c'est la chose la plus importante pour l'avenir de ma carrière."
WTCR
Prochain rendez-vous en Hongrie, nouvelle date attendue pour la WTCR Race of Italy
16/07/2021 À 20:39
The post En attendant le WTCR… entretien avec Jean-Karl Vernay appeared first on FIA WTCR | World Touring Car Cup.
WTCR
Un dépassement sur Muller en point d’orgue d’une remontée de 13 places pour Huff en WTCR
15/07/2021 À 16:11
WTCR
Le Roi du WTCR Ehrlacher se rapproche du sommet dans la course au titre
15/07/2021 À 16:00