Tom Coronel disputera sa 32e saison de course dans le championnat WTCR - FIA World Touring Car Cup "plus affûté" qu'il ne l'a jamais été depuis une décennie.
"La voiture ne connaît pas votre âge, l'expérience est la chose la plus importante".

Armé d'une Audi RS 3 LMS de deuxième génération chaussée de pneus Goodyear et gérée par Comtoyou Racing, Coronel se rendra le mois prochain (du 3 au 5 juin) sur son circuit préféré, la légendaire Nordschleife du Nürburgring, pour l'ouverture de la saison du WTCR.

Après avoir porté son frère jumeau Tim jusqu'à l'arrivée du Rallye Dakar en janvier dernier, Coronel, 49 ans, a depuis effectué une pré-saison des plus productives, puisqu'il a remporté des succès dans les Nürburgring Endurance Series (NLS) et, au début du mois, a brillé face à ses rivaux du TCR Europe pour se qualifier en pole position pour l'épreuve d'ouverture du Slovakia Ring. Voici ce que le Néerlandais, soutenu par DHL, a déclaré dans un entretien.

Étant donné l'amour et le respect que vous avez pour la Nürburgring Nordschleife, il n'y a sûrement pas de meilleur endroit pour commencer la saison 2021 du WTCR, n'est-ce pas ?
"Il n'y a pas de circuit plus difficile sur la planète et commencer là-bas rend la chose encore plus excitante. Normalement, nous commençons sur un circuit "normal", mais là nous commençons la saison sur mon circuit préféré et cela aide beaucoup. Cela aide aussi, le fait que j'ai fait deux courses de NLS et que j'ai gagné ma catégorie en pilotant pour l'équipe de Benny Leuchter, une équipe vraiment cool et rapide, et je sais que je suis prêt. Pour être honnête, je suis plus prêt que je ne l'ai été en 10 ans."

Pourquoi vous sentez-vous si prêt ?
"Je suis en totale phase dans la relation avec Audi et la relation avec Comtoyou. Nous connaissons nos forces et nos faiblesses. Cela signifie que nous nous sommes poussés les uns les autres afin d'être à 100 % préparés et prêts pour la saison. Je pense que c'est ce que nous avons fait. En TCR Europe en Slovaquie, j'étais directement en pole, j'étais le plus rapide sur le mouillé, je sens aussi en moi, dans mon corps et dans mon esprit que je me sens plus prêt qu'en 10 ans."

Certains pilotes auraient préféré commencer la saison sur une piste un peu plus "facile". Ce n'est manifestement pas votre avis ?
"Non ! Pas du tout, non, non, non. Nous devons aller sur ce circuit de toute façon, alors quel est le problème d'en faire la première course, je m'en fiche."

Quelle impulsion vous a donné cette pole position en Slovaquie ?
"C'est un bon coup de pouce pour la suite. Il y avait face à moi [Mikel] Azcona et quelques pilotes du TCR Europe qui ont fait du WTCR auparavant. Bien sûr, il y a une différence entre les deux séries. En WTCR, il y a 20 pilotes qui peuvent gagner le titre, je ne pense pas que ce soit la même chose en TCR Europe. Mais être là et être vif au moment où il faut l'être, ça a été le cas pour moi. De plus, je n'ai pas été distrait par beaucoup de choses autour de moi."

Qu'est-ce que cela signifie ?
"Cette année, je suis plus concentré. Normalement, j'ai d'autres activités autour de moi parce que je ne gagne pas d'argent avec le sport automobile. Mais cette année, j'ai dit que nous serions à 100 % dans le sport automobile et je peux voir que cela fonctionne avec les essais et aussi en Slovaquie. Nous avons fait pas mal d'essais. Je fais beaucoup de kilomètres et toutes ces choses additionnées me rendent plus affûté que je ne l'ai été au cours des 10 dernières années. Et nous pouvons le voir car lors des journées d'essais, j'étais toujours parmi les meilleurs."

Vous piloterez l'Audi RS 3 LMS de deuxième génération en 2021. Quelles sont vos impressions jusqu'à présent ?
"Ce sont les débuts d'une nouvelle voiture mais on sent qu'elle est déjà plus performante. Elle est plus constante pendant les courses et nous avons fait beaucoup de courses. Avec l'ancienne voiture, je pouvais constater que c'était dur pour les pneus avant, mais cette voiture est plus facile à ce niveau-là. Cela me rend heureux bien sûr parce qu'elle est réactive, il n'y a jamais de mauvaise surprise avec cette voiture."

Estoril remplace Vila Real en tant que théâtre de la WTCR Race of Portugal cette année. Vous y avez couru dans le passé, alors comment voyez-vous les courses WTCR là-bas ?
"C'est très bien. Les deux fois où j'y suis allé, j'étais devant. En 2001, je menais la course en Le Mans Series et j'ai été sorti, allez sur YouTube, tapez 'Coronel Estoril' et vous verrez par vous-même ! J'ai été frappé par l'arrière alors que je doublais le gars et il m'a tapé l'arrière au milieu de la ligne droite principale. Et n'oubliez pas que ma première apparition internationale en voiture de tourisme a également eu lieu à Estoril en 2001. Le championnat se jouait entre Patrick Huisman et Peter Kox, ils se sont percutés et je me suis retrouver à mener la course. Puis, deux virages avant la fin, Gianni Morbidelli m'a sorti. J'ai fait un 360 et finalement j'ai terminé 3e et nous nous sommes battus sur le podium. Si nous faisions ça maintenant, nous serions bannis pour un an, c'est sûr. Le circuit sera toujours intéressant cette année pour le WTCR avec sa longue ligne droite, ses gros points de freinage, ses bons enchaînements gauche/droite, ses virages sympas où vous pouvez vous faufiler. Bien sûr, Vila Real me manque parce que j'aime les circuits en ville et que j'y ai gagné une course dans le passé. Vila Real est toujours spécial et unique, mais s'il doit y avoir un substitut, alors Estoril est le meilleur choix."

Vous faites partie d'un groupe de pilotes très expérimentés en WTCR en 2021, avec aussi deux vieux amis, Jordi Gené et Rob Huff. C'est une bonne nouvelle ?
"J'ai envoyé un SMS à Huffy pour lui dire 'bienvenue à la maison, c'est chez toi'. Pour moi, c'était étrange qu'il ne soit pas là l'année dernière. Ce gars a tellement de records et tellement de belles choses faites dans les courses de voitures de tourisme. Nous avons toujours été ensemble. C'est un de mes bons camarades de course. Et Jordi Gené a été mon coéquipier pendant quatre ou cinq ans, de l'ETCC avant le début du WTCC. Même quand il ne courait plus avec SEAT, j'ai toujours voulu avoir ses réglages préférés parce qu'il a toujours été le pilote d'essai avec les meilleurs réglages et c'est sa force. Bien sûr, en course, Jordi apprendra vite parce qu'il a l'expérience. Même si c'est toujours difficile lorsque vous avez été absent pendant un certain temps, il sera là parce qu'il a signé des victoires en WTCC dans le passé. Et nous devons nous rappeler que la voiture ne connaît pas votre âge. L'expérience est la chose la plus importante pour être rapide dans les courses de voitures de tourisme."

Fréderic Vervisch est également de retour chez Comtou Racing. Quel impact aura-t-il ?
" Je l'aime beaucoup, on discute toujours ensemble, notamment au Nürburgring. Il est toujours rapide là-bas, c'est l'un des spécialistes de ce circuit et c'est vraiment agréable de le retrouver. "

Enfin, qu'est-ce qui rendra Tom Coronel heureux à la fin de la saison 2021 du WTCR ?
"Des victoires de course et le top 5 au classement. Je peux le faire. Comme je l'ai dit, je suis plus affûté qu'en 10 ans et plus préparé que jamais. Je sens que tous les détails ont été examinés, la combinaison avec l'équipe, la combinaison avec le sponsor, avec mes coéquipiers, mon ingénieur. Je n'ai jamais été aussi fort".

EN SAVOIR PLUS SUR CORONEL AVEC WTCR FAST TALK
"Mes frères aînés faisaient de la course et j'étais mécanicien pour eux. Ils m'ont fait cadeau d'un cours d'école de pilotage, j'ai gagné le concours et il y avait une bourse, une saison dans la Citroën AX Cup payée par Citroën Pays-Bas. C'est comme ça que j'ai commencé à courir car il n'y avait pas de soutien financier dans la famille, l'argent n'était pas là. J'étais dans le sillage de Jos Verstappen et finalement à domicile [pour la Coupe des Nations] j'ai pu montrer qu'il y avait un autre nom et un autre pilote avec du potentiel. La foule est devenue folle [quand nous avons gagné], c'était complètement dingue avec beaucoup de banderoles sur la dernière ligne droite. "

Première partie :https://www.youtube.com/watch?v=xoK60ww6NP4
Deuxième partie :https://www.youtube.com/watch?v=B271DhunREs
WTCR
Rapport de course : Les jeunes stars du WTCR Magnus et Urrutia offrent au WTCR huit vainqueurs
22/08/2021 À 22:05
The post En attendant le WTCR… Entretien avec Tom Coronel appeared first on FIA WTCR | World Touring Car Cup.
WTCR
Vervisch s’adjuge le TAG Heuer Best Lap Trophy lors de la WTCR Race of Hungary
22/08/2021 À 18:24
WTCR
Flash WTCR Course 2 : Urrutia s’impose, frustration pour Huff
22/08/2021 À 14:43