FIA WTCR

WTCC à Monza : Yvan Muller (Chevrolet) déjà en pole position

Muller, vite fait bien fait
Par Eurosport

Le 23/03/2013 à 16:34Mis à jour Le 23/03/2013 à 16:39

Yvan Muller (Chevrolet RML) a signé la pole position du premier meeting WTCC de la saison, samedi à Monza. Il a devancé son coéquipier Tom Chilton, Alex MacDowall (Chevrolet Bamboo) et Pepe Oriola (SEAT Tuenti).

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Yvan Muller n'aura pas mis longtemps à retrouver ses marques. Après un hiver d'incertitudes, le Français a eu in-extremis la confirmation qu'il pourrait repartir pour une nouvelle campagne en Championnat du monde de voitures de Tourisme (WTCC), toujours avec sa Chevrolet de l'équipe RML, mais non pas sous la bannière officielle du constructeur étasunien mais à titre de pilote privé. Avec un faible roulage de deux heures pour tout entraînement, il a pu se montrer compétitif dès la manche d'ouverture de la saison 2013. Samedi, à Monza, il a dominé la séance de qualification sur le circuit du Nord de Milan.

"Je suis tellement content ! Il y a trois semaines, on ne savait pas si on allait être là. Et là, on fait la pole. Bravo à tous les gars", s'est exclamé l'Alsacien, qui avec cette 15e pole en carrière rejoint au tableau d'honneur Gabriele Tarquini et Alain Menu. Questionné sur sa forme alors qu'il a très peu testé, et pas mené de développement avant le rendez-vous italien, il a expliqué : "C'est comme le vin, peut-être qu'avec l'âge je m'améliore. Je suis parvenu à tourner une seconde plus vite que l'année dernière."

Les deux Lada se percutent !

Il partira devant son coéquipier Tom Chilton, Alex MacDowall (Chevrolet Bamboo), Pepe Oriola (SEAT Tuenti) et Gabriele Tarquini, champion du monde 2009 et pilote officiel Honda. Ces cinq hommes sont les premiers à inscrire au Mondial, récompensés par cinq, quatre, trois, deux et un points.

Champion du monde en titre, le Britannique Rob Huff, passé d'officiel Chevrolet à privé SEAT chez Münnich cette année, a été éliminé en Q1, victime d'une touchette avec le Suisse Fredy Barth (BMW Wiechers). "Il m'a mis dehors !", s'est offusqué le pilote d'Oxford. "Il y avait cinq pilotes BMW devant et j'ai voulu dépasser. Ils avançaient doucement. Il a fermé la porte, et je n'avais de choix que le percuter. On s'est touchés, j'ai abimé la suspension."

Plus embêtant, les deux pilotes Lada sont entrés en collision au début de la Q1, visiblement sur une erreur du Russe Aleksei Dudukalo, arrivé bien trop vite au freinage de la première chicane sur le Britannique James Thompson.

0
0