Au départ de la sixième manche du championnat WTCC, sur le circuit sinueux et technique de Moscou, Sébastien Loeb déclarait au micro de Eurosport : "Il faudra tout de suite prendre un bon départ, garder sa position, d’autant plus que les Honda partent vite." Le Français, au volant de sa Citroën C-Elysée, ne s’est pas trompé. La Honda de Tiago Monteiro est partie vite, trop vite. Et il a heurté son coéquipier Gabrielle Tarquini, lequel était en train de dépasser José-Maria Lopez (Citroën) dans le premier virage. Le nonuple champion du monde WRC avait vu juste également en affirmant qu’il fallait prendre un bon départ. C’est ce qu’il a fait en s’emparant de la troisième place au bout de la première ligne droite, après être parti de la quatrième position.
Le pilote argentin José-Maria Lopez n’en demandait pas tant. Il a donc pu gérer tranquillement la première manche de la journée, terminant avec près de trois secondes d’avance sur Tarquini. Derrière le leader du Mondial, Loeb n’a pas semblé en mesure de dépasser Tarquini, malgré quelques tentatives et un retard minimal de 0’’300.
Le problème, c’est que c’est toujours le même qui gagne
Moscow Raceway
Le leader López (Citroën) parvient à prendre la pole malgré la nervosité
07/06/2014 À 15:57
La bataille a davantage eu lieu pour la quatrième place, entre Tom Chilton (Chevrolet) et Yvan Muller (Citroën). Parti de la sixième position, le Français est remonté à la quatrième place. Cependant, au sixième tour, Monteiro, encore lui, manque son dépassement sur Muller, lequel est obligé de prendre légèrement l’extérieur dans le dernier virage. Chilton en profite alors pour lui ravir la quatrième place.
Le dénouement de la bataille a lieu dans l’ultime tour. Devant la voie des stands, le pilote Citroën prend l’extérieur puis revient dans l’intérieur dans le virage N.1. Chilton, cinquième, devance également le Chinois Ma Qing-Hua, fraichement arrivé chez Citroën.
Après la Course 1, Sébastien Loeb se voulait confiant pour la suite de la journée au micro de Laury Thilleman pour Eurosport, malgré une pointe de fatalisme : "Cela reste serré. Le problème c’est que c’est toujours le même qui gagne (Lopez). Il va falloir s’accrocher." Surtout que le Français récupère la deuxième place du championnat au détriment de son compatriote Muller à l'issue de la première manche.
Regardez cet événement sur Eurosport Player
Salzburgring
Sous le soleil de Salzburgring, López prend le large
25/05/2014 À 19:21
Salzburgring
Muller s'adjuge la première manche à Salzburgring
25/05/2014 À 12:58