Yvan Muller (Citroën WTCC) reste le seul pilote à pouvoir battre son coéquipier Jose Maria Lopez en qualification. Samedi après-midi à Moscou, le quadruple champion du monde français y est parvenu pour la deuxième fois cette saison en s'appropriant la pole position de la Course 1 du meeting de Russie en accomplissant un tour en 1'37"923 soit 0"046 plus vite que l'Argentin, champion du monde en titre.
L'Italien Gabriele Tarquini (Honda JAS) et le Britannique Rob Huff (Lada Sport), champions du monde respectivement en 2009 et 2012, ont complété le Top 4,devant Tom Chilton (Chevrolet RML). Preuve de la compétitivité de la série, on trouve quatre constructeurs dans les cinq premiers.
Le tweet de @CitroenRacing
Moscow Raceway
Muller remporte le premier round en Russie
07/06/2015 À 16:15
"Nous avons bien travaillé en essais libres, en adaptant progressivement nos réglages à la piste", a commenté Yvan Muller, qui pour l'occasion a empoché le bonus de 5 points. "Juste avant la Q3, nous avons encore modifié un détail et cela a porté ses fruits. J'ai pris beaucoup de plaisir au volant dans mon tour, en lâchant sans doute quelques millièmes mais sans commettre d'erreur. C'est toujours satisfaisant de décrocher la pole position, surtout lorsque la compétition est aussi serrée. Pour dimanche, c'est assez simple : il faudra prendre un bon départ pour rester en tête d'un bout à l'autre !"

Matton : "Le système de poids de compensation porte ses fruits"

"Je suis satisfait de cette deuxième place, on ne peut pas être en pole position tous les week-ends !", a réagi José Maria Lopez. "Yvan était tout simplement le plus fort, donc bravo à lui. Dans l'optique du championnat, c'est toujours bien d'être en Q3, cela permet de marquer quelques points supplémentaires (ndlr : 4 points). Je suis heureux pour l'équipe, car nous savions que ce serait difficile sur ce circuit."
"Comme nous l'attendions, cette séance de qualifications a été la plus indécise depuis le début de la saison", a expliqué Yves Matton, le directeur de Citroën Racing. "Le système de poids de compensation porte ses fruits, puisque les quatre modèles de TC1 engagés étaient pour la première fois représentés en Q3. L'équipe a été efficace pour progresser au fil des séances et nos pilotes ont fait la différence pour monopoliser la première ligne de la grille de départ. L'écart entre Yvan et Pechito souligne l'intensité de la joute sportive qui les oppose."
Ma Qing Hua et Sébastien Loeb, lmes deux autres pilotes de la marque, se sont contentés des 6e et 11e places. Des positions qui ne rapportent aucun point.

Loeb : "Je ne profiterai pas du tout de la grille inversée"

"Mon objectif était de terminer entre la 8e et la 10e place, pour profiter de la grille inversée en course 2", a dit Ma Qing Hua. En effet, le 10e qualifié obtient automatiquement le droit de partir en tête de grille de la Course 2. "Cette stratégie nous semblait être la plus réaliste compte tenu du niveau de performance de nos adversaires ce week-end. Nous avions fait nos calculs après la Q1, et j'ai réalisé exactement le temps ciblé. Malheureusement, les autres ont fait des erreurs ou n'ont pas suffisamment amélioré ! Nous n'avons pas réussi à nous placer là où nous le souhaitions, mais je tire tout de même un bilan positif de cette journée. Tout a bien fonctionné."
"La onzième place est sans doute la plus frustrante, car je ne profiterai pas du tout de la grille inversée", a regretté Sébastien Loeb. "Je ne visais pas la pole position de la course 2, je voulais une place en Q3 ! Mais j'ai commis plusieurs erreurs dans mon second run de Q2 et Tiago Monteiro (Honda JAS) est passé devant dans les dernières secondes..."
Le tweet de @CitroenRacing

Sébastien Loeb (Citroën WTCC) à Volokolamsk en 2015

Crédit: Citroën Communication

Moscow Raceway
Jusqu’au bout du suspense, Monteiro triomphe pour Honda en Russie
07/06/2015 À 16:15
Moscow Raceway
Muller vainqueur du week-end, Lada solide à Moscou
07/06/2015 À 12:57