From Official Website

Farfus facile

Farfus facile
Par Eurosport

Le 25/10/2008 à 06:00Mis à jour

Augusto Farfus (BMW) a validé ses bons chronos du matin en signant la pole position du meeting d'Okayama. Son Coéquipier Jörg Muller l'accompgnera sur la première ligne. En revanche, Yvan Muller (SEAT) partira de la 10e place sur la grille de départ. Gabr

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Contrairement à Monza où son comportement en essais libres avait été intéressant, Augusto Farfus (BMW Team Allemagne) a confirmé ses deux meilleurs chronos du matin en décrochant la pole position sur le circuit d'Okayama, sa deuxième de la saison après celle de Pau. Le Brésilien n'a presque jamais été inquiété sur le tracé nippon en devançant de plus de deux dixièmes de seconde son partenaire Jörg Müller, déjà deuxième de la première séance d'essais libres, à l'issue des trente minutes de qualification. Yvan Muller (SEAT Sport) a, en revanche, eu beaucoup moins de réussite.

Ses 70 kilos de ballast lui ont coûté cher sur ce tracé vallonné et très technique. Il ne partira que de la dixième place sur la grille de départ de la première course et démarrera surtout deux rangs derrière son principal rival pour l'obtention du titre Pilotes, Gabriele Tarquini. Le Transalpin a certes décroché un excellent troisième temps au vu du handicap maximum de poids qu'il transporte mais savait déjà qu'il serait rétrogradé de cinq places sur la grille en raison de sa manoeuvre jugée illicite lors de la seconde course de Monza, il y a deux semaines.

Sa position sera cependant préférentielle en vue de la seconde course. Les autres SEAT de Tiago Monteiro, Rickard Rydell et Jordi Gené ont également satisfait. Le Portugais partira de la troisième place, le Suédois de la cinquième alors que l'Espagnol sera treizième. Les Chevrolet ont, elles, plus ou moins réussi à tirer leur épingle du jeu avec Alain Menu et Rob Huff, respectivement 4e et 7e, qui joueront probablement la course d'équipe. Nicola Larini a, en revanche, été à la peine en ne réussissant que le 19e temps.

Même sentiment de déception qui doit envahir Andy Priaulx (BMW Team UK), triple tenant du titre. Le pilote de Guernesey n'a pu faire mieux que onzième. Dimanche, les BMW pourraient relancer, à défaut celui des Pilotes, relancer le championnat Constructeurs. Et le temps pourrait également jouer les trouble-fêtes.

0
0