Yann Ehrlacher est devenu le plus jeunes pilote titré en supertourisme mondial de la FIA après une journée mémorable sur le MotorLand Aragon pour le jeune pilote Cyan Racing Lynk & Co de 24 ans.

La saison du WTCR - FIA World Touring Car Cup a commencé par une victoire sensationnelle d'Esteban Guerrieri, le principal rival d'Ehrlacher (16e sur la grille de départ), mais s'est terminée par un premier titre WTCR pour la France, après les succès de l'Italien Gabriele Tarquini et du Hongrois Norbert Michelisz en 2018 et 2019 respectivement, ainsi qu'une première victoire en course pour l'Uruguayen Santiago Urrutia.

Ehrlacher, dont l'oncle Yvan Muller a remporté quatre championnats du monde des voitures de tourisme de la FIA, et la course 2 pour Cyan Racing Lynk & Co, a porté la veste jaune tant convoitée en tant que Goodyear #FollowTheLeader [leader du championnat] durant toute la saison.

Malgré la victoire de Guerrieri pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, qui a réduit son avance sur le titre à 16 points après la course 1, Ehrlacher est resté calme au départ de la course 2 et il est devenu le nouveau roi du WTCR lorsque Guerrieri a été contraint de s'arrêter aux stands en raison de dommages sur sa voiture.

Mais le titre d'Ehrlacher ne dépendait pas des résultats du week-end de la WTCR Race of Aragón. Triple vainqueur en 2020, Ehrlacher est passé outre son manque d'expérience pour remporter le plus grand trophée du World Touring Car au terme d'une campagne impressionnante.

Avant Ehrlacher, les plus jeunes vainqueurs du titre FIA World Touring Car étaient Andy Priaulx et José María López, qui avaient tous deux 31 ans lorsqu'ils sont devenus champions pour la première fois en 2005 et 2015 respectivement.

Muller, qui a justement remporté la course à l'issue de laquelle son neveu est devenu roi du WTCR, a été l'un des premiers à féliciter Ehrlacher au milieu de scènes émouvantes dans les stands du MotorLand Aragón. Et en terminant quatrième dans la course 3, Muller s'est de surcroît assuré la deuxième place, son compatriote Jean-Karl Vernay prenant la troisième place et s'adjugeant le trophée WTCR pour les coureurs indépendants.

Guerrieri semblait avoir fait assez pour battre Vernay pour la troisième place après qu'Attila Tassi, son équipier pilote de Honda, ait ralenti pour lui donner le point vital dont il avait besoin pour battre son rival. Mais une pénalité de 30 secondes pour dépassement de la limite de piste a fait chuter Guerrieri et a dû laisser Vernay célébrer la troisième place après une impressionnante saison au volant de son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferrraris.

Après avoir perdu le titre WTCR lors de la dernière épreuve de la saison pour une troisième saison consécutive, Guerrieri peut néanmoins se féliciter d'une campagne exceptionnelle au volant de sa Honda Civic Type R TCR. En plus d'établir le record du nombre de victoires en WTCR, le triomphe de Guerrieri dans la course 1 est entré dans la légende, même s'il doit beaucoup à son coéquipier Néstor Girolami qui lui a cédé la victoire dans le dernier tour.

Le compatriote de Guerrieri a également opté pour des pneus slicks Goodyear à l'avant et des pneus pluie à l'arrière, et il s'est illustré en prenant la tête de la course dès la fin du premier tour, en partant de la 11e place sur la grille de départ. Mais comme Guerrieri avait désespérément besoin d'un maximum de points, Girolami s'est effacé dans le dernier tour pour permettre à Guerrieri de remporter une quatrième victoire en 2020.

Gilles Magnus, qui a remporté le trophée du WTCR Rookie Driver lors de l'avant-dernière épreuve de la saison, a dépassé son coéquipier Nathanaël Berthon dans la course 1, mais a raté un deuxième top trois dans la course 2 lorsque le héros local Mikel Azcona l'a repoussé à la quatrième place dans le dernier tour au volant de sa CUPRA Leon Competición du Zengő Motorsport. Azcona a terminé derrière Vernay et le vainqueur Muller. Vernay a rejoint le vainqueur Urrutia et le deuxième Ehrlacher sur le podium de la course 3.

La première victoire d'Urrutia dans sa Lynk & Co 03 TCR Cyan Performance fait suite à sa désignation comme le TAG Heuer Most Valuable Driver lors de la WTCR Race of Spain au début du mois, une récompense partagée cette fois par Muller et Vernay, qui ont tous deux obtenu 49 points pour conclure la saison 2020.

Le mandat de Norbert Michelisz en tant que roi de la WTCR s'est terminé par une cinquième place dans la Course 2 pour le BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, tandis qu'Azcona a été trois fois dans le top 3, Thed Björk s'étant classé sixième dans la Course 3 pour Cyan Performance Lynk & Co.

Le retour du pilote WTCR malaisien Mitchell Cheah (Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team) s'est conclu par des points dans la Course 2 avec la 13e place, à une place derrière le pilote de la Renault Mégane Vuković Motorsport, Aurélien Comte.

RECAPITULATIFS DE COURSE :
COURSE 1 : VICTOIRE SENSATIONNELLE POUR GUERRIERI
COURSE 2 : MULLER GAGNE, EHRLACHER EST COURONNÉ ROI DU WTCR
COURSE 3 : URRUTIA REMPORTE UNE VICTOIRE ÉCLATANTE

Goodyear #FollowTheLeader : la veste jaune est celle d'Ehrlacher pour 2020
Yann Ehrlacher, de l'équipe Cyan Racing Lynk & Co, est resté en jaune du début à la fin de la saison 2020 de la WTCR - FIA World Touring Car Cup. Le Français de 24 ans est arrivé en tête avec 39 points d'avance sur son oncle et coéquipier Yvan Muller. De son côté, Goodyear a terminé sa première saison en tant que fournisseur officiel de pneus de la WTCR, en fournissant son pneu de course Goodyear Eagle F1 SuperSport pour une utilisation par temps sec et humide.

WTCR
Baldi remporte le titre Esports WTCR, Fiduci et Antonov signent des victoires retentissantes
HIER À 23:00

The post Rapport de course : Le Roi du WTCR Ehrlacher devient le plus jeune pilote titré en Supertourisme mondial de la FIA à Aragon appeared first on FIA WTCR | World Touring Car Cup.

WTCR
Dimanche soir, c’est soir de course virtuelle en Esports WTCR
29/11/2020 À 17:00
WTCR
Un simracer de Hongkong s’illustre avec trois meilleurs chronos en préqualifications en série
29/11/2020 À 05:00