FIA WTCR

WTCC 2014 : Yvan Muller avec Sébastien Loeb chez Citroën

Muller avec Loeb chez Citroën
Par Eurosport

Le 07/08/2013 à 10:03Mis à jour Le 07/08/2013 à 11:43

Citroën a officialisé mercredi le recrutement du triple champion du monde de Tourisme Yvan Muller aux côtés de Sébastien Loeb pour son entrée dans la discipline, en 2014. Les deux Français piloteront la nouvelle C-Elysée WTCC.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L'équipe officielle Citroën aura des allures de dream team en WTCC 2014 puisque le meilleur pilote en activité, Yvan Muller, sera associé à Sébastien Loeb. Mercredi, Satory a confirmé le recrutement du champion du monde 2008, 2010 et 2011 et numéro un mondial, pour deux saisons.

Yves Matton, le directeur de Citroën Racing, avait indiqué vouloir constituer le meilleur tandem possible pour les débuts de la marque en Mondial. Il n'aura sans doute pas eu beaucoup de mal à convaincre l'actuel numéro un mondial de revenir dans le giron d'une usine après une saison sous l'étiquette de privé. "Notre nouveau défi s'accompagne d'objectifs ambitieux, et l'arrivée d'un pilote aussi expérimenté qu'Yvan nous aidera à progresser rapidement", a expliqué le manager belge. "Il démontre cette saison qu'il est au sommet de son art et que sa soif de victoires n'a jamais été si grande. Il constituera également une référence de choix pour Sébastien Loeb". Effectivement, l'as a trusté cinq pole positions sur sept et remporté six victoires cette saison pour se constituer une avance copieuse en tête du Championnat : 132 points d'avance (312 contre 180) sur son second, le Danois Michel Nykjaer, qui pilote aussi une Chevrolet.

"Le but premier est de faire gagner l'équipe"

"Au cours de ma carrière, j'ai couru pour des structures italiennes, allemandes, espagnoles ou anglaises, et cela faisait longtemps que je n'avais plus collaboré avec des Français", a expliqué Yvan Muller, qui aura 44 ans le 16 août. "Le mode de pensée et de fonctionnement est différent – je ne dis pas que c'est mieux ou moins bien – et je dois appréhender les méthodes de travail de Citroën Racing."

Le détenteur du record de victoires (36) et des pole positions (20) dans la catégorie s'est aussi voulu rassurant sur la gestion des égos. "Je suis certain que cela se passera très bien", a-t-il dit. "Nous sommes de grands garçons, qui n'avons plus grand-chose à prouver et qui savent ce que cela signifie de travailler pour un constructeur. Il faut penser à la marque avant tout, c'est ce que j'ai toujours fait. Évidemment, je préfère être sur la plus haute marche du podium, mais le but premier est de faire gagner l'équipe. La solidarité entre équipiers est une des composantes essentielles du succès."

0
0