Une course de lenteur, un comportement digne de cyclistes sur piste qui ne veulent pas prendre les devants, c’est ce que les pilotes de WTCC ont offert comme spectacle, samedi, sur le Salzburgring pour la séance de qualification. A ce – petit – jeu-là, Yvan Muller (Chevrolet RML) a sans doute signé samedi la pole position la plus étrange de sa carrière devant son équipier Tom Chilton (Chevrolet RML) et Rob Huff (SEAT Münnich).
Pour cela, le Français n’a eu besoin que d’un tour chronométré en 1’25’'756. Puis comme presque tous ses adversaires, il est repassé aux stands pour chausser des pneus neufs. Avant de repartir comme tous les autres… pour rien. A moins de deux minutes du drapeau à damier, aucun n’a voulu prendre la tête du peloton pour faire la course en tête. "Chacun voulait rester derrière pour profiter de l’aspiration, a expliqué Muller. Tom (Chilton) roulait doucement devant et personne ne voulait le dépasser."
Finalement, aucun n’a franchi la ligne de départ suffisamment tôt pour déclencher le chronomètre. Et tous se sont vu présenter le drapeau à damier sans avoir pu tenter d’améliorer leur chrono. Tom Coronel (BMW Roal) n’a lui tout simplement pas signé de temps. "C’est vrai que cette situation était un peu folle, a poursuivi l’Alsacien. Moi ça me va. Mon ingénieur me disait que le temps s’écoulait et qu’il ne restait pas beaucoup de secondes. Et puis finalement j’ai signé une pole facile."
Salzburgring
Nash tient sa victoire
19/05/2013 À 13:15
Salzburgring
Nykjaer s'impose, Muller toujours leader
19/05/2013 À 12:50