Le Français Yvan Muller a décroché son quatrième titre de champion du monde en WTCC dimanche en terminant troisième de la première course de Suzuka au Japon. Avec 345 points, l'Alsacien ne peut plus être rattrapé par son second au classement général, l'Italien Gabriele Tarquini, à deux manches de la fin de la saison. Couronné à bord d'une Chevrolet, comme en 2010 et 2011, Muller, 44 ans, avait triomphé pour la première fois avec une Seat en 2008. Au Japon, il a géré sereinement sa confortable avance au classement des pilotes. Il a laissé le Hongrois Norbert Michelisz offrir à Honda une victoire à domicile. Dans la deuxième course, le Français, sans doute euphorique, s’est accroché avec Michelisz et a dû abandonner.

"Ce titre a une saveur particulière"

C’est la première fois qu’un pilote décroche quatre titres mondiaux en WTCC. Le Britannique Andy Priaulx avait réussi le triplé (2005, 2006 et 2007). "Ce titre a une saveur particulière car un mois avant le début de la saison, je n’avais toujours pas de volant. On a mis en place un programme sans le soutien d’un gros manufacturier et on a fait attention à tous les coûts. L’équipe a fait beaucoup de sacrifices mais nous avons été payés en retour aujourd’hui", s’est réjoui Yvan Muller au moment de commenter ce nouveau sacre. Pour la saison 2014, il continuera en WTCC, mais avec Citroën, avec pour partenaire d'écurie un certain Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde de rallye.
Moscow Raceway
Une première historique pour Ma
08/06/2014 À 14:02
Moscow Raceway
Lopez a conservé sa pole pour s’imposer en patron
08/06/2014 À 12:48
Moscow Raceway
Le leader López (Citroën) parvient à prendre la pole malgré la nervosité
07/06/2014 À 15:57