Alain Menu a vécu un moment d'incertitude dimanche, au départ. Une fois assuré son run vers le virage N.1, le poleman helvétique de Chevrolet a pu contenir ses coéquipiers, le Français Yvan Muller et le Britannique Rob Huff, partis dans cet ordre derrière lui. Sur une piste de Suzuka bien trop raccourcie (2,243 km) pour créer des opportunités et donc du spectacle, le Suisse a dominé les 26 tours de course sans être réellement inquiété.
"Ça s'est très bien passé mais ce ne fut pas une victoire facile", a-t-il déclaré à l'arrivée. "Yvan a poussé derrière, et il est l'un des meilleurs pilotes du monde. J'ai du taper dans mes pneus pour maintenir l'écart, et sur cette piste, il faut ménager les pneus avant sous peine de les détruire. En même temps, c'était très facile de commettre une erreur et dans ce cas Yvan me serait arrivé dessus. Ce fut difficile d'attaquer juste en dessous de la limite", a conclu le numéro 3 mondial, victorieux pour la quatrième fois de la saison, après Salzbourg 1, Curitiba 2 et Sonoma 2.
"J'ai tout mis dans le premier virage, car c'était la seule chance de dépasser Alain. J'y étais presque, mais simplement 'presque'", a raconté Muller. "J'ai fait le maximum pour rattraper Alain mais il a très bien pilote, sans faire d'erreur. Le meilleur résultat à ma portée était la deuxième place."
Suzuka
Un podium sans Chevrolet
21/10/2012 À 07:37
"Mon départ a été bion, je n'ai rien perdu, je peux donc m'estimer heureux. Yvan a dit que deuxième était ce qu'il pouvait obtenir de mieux, et moi c'était la troisième place", a commenté Huff. "Je suis content de mon rythme, la Chevrolet volait encore.La Course 2 va être dur l'une des plus dure de l'année car la piste est courte et il est difficile de dépasser. Comme on l'a vu dans la Course 1, tout ce qui se passe arrive dans les deux ou trois premiers virages."
Au championnat, Yvan Muller reste un fragile leader avec 337 points devant Rob Huff (333).
Suzuka
Course 2 : victoire de D'Aste (BMW)
21/10/2012 À 07:24