Vous avez signé la pole position, samedi, et gagnez les deux courses du meeting de Valence, dimanche. Ça ne pouvait pas mieux se dérouler ?
Yvan Muller : C'est le week-end parfait. Parfait pour moi mais aussi pour Chevrolet qui décroche le titre Constructeurs. Je n'en espérais pas tant ! Si j'avais terminé premier et quatrième des deux courses, ça aurait déjà été un très bon résultat. Mais finalement, avec un peu de réussite, j'ai gagné les deux manches.
On parle souvent de la chance du champion et vous semblez en avoir bénéficié en fin de course 2. Comment est-ce que ça s'est déroulé ?
Valencia
Muller récidive, Chevrolet titré
04/09/2011 À 13:40
Y. M. : Effectivement, il faut un peu de chance pour gagner mais il faut aussi être en mesure de la saisir. Dans la Course 2, j'étais quatrième et j'ai su garder le contact avec les trois pilotes BMW devant moi. Je savais qu'à un moment, il allait se passer quelque chose. Je ne m'attendais pas à gagner mais au moins à monter sur le podium. L'essentiel était de rester devant Rob [Huff]. Je me serais contenté de ça. Mais j'ai bien vu que devant, Tom Coronel commençait à souffrir et que Javier Villa le rattrapait. Je me suis dit qu'il allait se passer quelque chose. C'est ce qui s'est passé, ils se sont accrochés et j'en ai profité. Sur ce coup-là, c'est BMW qui a perdu la course.
Comment avez-vous géré les deux courses avec cette forte chaleur et la dégradation des pneumatiques ?
Y. M. : Le circuit est très sinueux et la chaleur omniprésente, c'est vrai. C'est un circuit propice aux BMW mais nous réussissons à faire un super résultat alors que, sur le papier, nous étions censés être moins performants que nos adversaires.
Avec deux victoires, vous voilà désormais leader du classement général, alors qu'il reste trois meetings "asiatiques" à disputer d'ici la fin de la saison. C'est de bon augure pour la suite.
Y. M. : Tout peut arriver mais c'est sûr que c'est toujours mieux d'être devant. Il y a quatre meetings, j'avais 35 points de retard sur Huff et j'en ai désormais 16 d'avance. Nous devons continuer dans cette voie là. En Asie, la température sera un peu différente de ce que nous avons en Europe. Ce sera également plus humide. Je vais continuer à faire mon travail comme j'ai l'habitude de le faire depuis le début de la saison.

yvan muller - wtcc valencia 2011

Crédit: From Official Website

Chevrolet désormais titré, est-ce que vous allez être libre de vous battre comme bon vous semble avec Rob Huff ?
Y. M. : Ils ne vont pas nous laisser nous battre comme des "chiffonniers". Nous allons pouvoir nous battre comme nous avons l'habitude de le faire depuis le début de la saison. Avec Huff, nous avons un accord. S'il respecte les règles, je les respecterai aussi. Et s'il ne les respecte pas, je ne les respecterai pas non plus.
Le prochain meeting au Japon n'aura lieu que le 23 octobre. Avez-vous prévu de vous engager au Rallye de France, fin septembre ?
Y. M. : Pour le moment, je vais disputer une séance d'essais, cette semaine, à Valence. La semaine prochaine, je serai à Saint-Nazaire pour la présentation de la Camaro en France. Ensuite, c'est vrai qu'il y a le Rallye de France. Je suis en train de finaliser le budget pour le disputer avec une Peugeot 207 S2000. D'ici la semaine prochaine, je vais prendre ma décision. Je vais dire qu'il y a une chance sur deux pour que j'y participe.

2011 Valencia Chevrolet Muller

Crédit: FIA WTCR

Valencia
Muller prend la tête
04/09/2011 À 11:59
Valencia
Muller récidive, Chevrolet titré
04/09/2011 À 13:40