Getty Images

Maracineanu s'interroge sur le maintien des JO de Tokyo

Maracineanu s'interroge sur le maintien des JO de Tokyo

Le 13/03/2020 à 19:36Mis à jour Le 13/03/2020 à 19:46

JEUX OLYMPIQUES 2020 - Après que le président du CIO ait déclaré jeudi s'en tenir aux recommandations de l'OMS concernant les JO de Tokyo, la ministre des Sports française, Roxana Maracineanu, a assuré vendredi que le maintien de l'événement était "remis en question" à cause de la crise du coronavirus qui s'est mondialisée en quelques semaines.

Le coup d'envoi des Jeux olympiques de Tokyo est prévu dans quatre mois. Pourtant, jour après jour le spectre d'un report revient avec insistance, avec la crise sanitaire du coronavirus qui touche désormais le monde entier et qui a entraîné la suspension des plus grands événements sportifs de la planète. Pour Roxana Maracineanu, le maintien des JO cet été pose question. "Nous n'avons pas de visibilité sur le maintien ou pas des Jeux olympiques. Le maintien est remis en question", a assuré la ministre des sports vendredi lors d'un point presse.

Vidéo - Coronavirus : Comment le foot va-t-il s'en sortir ? Revivez le FC Stream Team

32:25

Le calendrier olympique est, pour l'heure, menacé, avec le report des tournois ou des rencontres de qualification pour les JO, prévus du 24 juillet au 9 août. Même la flamme olympique, qui été allumée sans aucun spectateur a finalement été arrêtée en Grèce vendredi. "Dans les conditions actuelles, la seule solution pour des sportifs est de suivre des programmes individuels d'entraînements, a indiqué Roxana Maracineanu. La discussion pour l'accueil des athlètes de haut niveau sera à mener avec ceux qui gèrent ces équipements. Si on n'a pas de piscine, on ne peut pas nager ! Nous nous donnons quinze jours pour trouver d'autres solutions si toutefois les Jeux sont maintenus."

Le Japon écarte l'idée d'un report

Pour sa part, Thomas Bach, le président du CIO (comité international olympique) a annoncé jeudi qu'il suivrait les recommandations de l'OMS (organisation mondiale de la santé). Du côté du Japon, l'idée d'un report est évacuée d'un revers de la main. "Pour les athlètes qui sont les acteurs principaux des JO de Tokyo, alors qu’ils se préparent pour cet événement qui n’arrive qu’une fois tous les quatre ans, c’est inconcevable", a expliqué Seiko Hashimoto, la ministre japonaise des Jeux olympiques. L'évolution de la crise sanitaire dans les prochaines semaines permettra d'en savoir davantage sur la décision que prendront les organisateurs des Jeux olympiques.