Myriam Soumaré - DPPI
 
Article
commentaires
Athlétisme > Championnats de France

Le doublé pour Soumaré

Le doublé pour Soumaré

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 26/02/2012 à 19:56 -
Par Eurosport - Le 26/02/2012 à 19:56
Myriam Soumaré, sacrée sur 200m au lendemain de son titre sur 60m, a illuminé la dernière journée plutôt terne des championnats de France en salle d'athlétisme, où Vanessa Boslak à la perche a confirmé son grand retour dimanche à Aubière (Puy-de-Dôme).

Myriam Soumaré a "sorti les crocs". Ces championnats de France en salle d'athlétisme disputés à Aubière étaient un peu les siens. Déjà sacrée samedi sur 60m, la championne d'Europe du 200m en 2010 à Barcelone a rempli son contrat en remportant une deuxième breloque dorée au bout d'un joli duel sur 200m (23"11) avec Lina Jacques-Sébastien (23"15). "Je suis super contente de mon doublé et de mon chrono", s'est réjouie la sociétaire du Pays de France Athlé 95. Sa fraîcheur et sa spontanéité ont fait du bien à la deuxième journée de ces championnats de France, moins "glamour" que la première samedi avec les sacres de Christophe Lemaitre sur 60m et de Renaud Lavillenie à la perche. Soumaré ne transportera malheureusement pas son enthousiasme à Istanbul, puisqu'elle a décidé de faire l'impasse sur les Mondiaux en salle (9, 10 et 11 mars), comme Lemaitre d'ailleurs.

Cette deuxième journée de championnats sans minima pour les Mondiaux a aussi été l'occasion d'un long dimanche de retrouvailles entre Vanessa Boslak et les trophées. La perchiste, clouée au sol par de nombreux pépins physiques depuis quatre ans, retrouve le chemin des sommets. Titrée avec une modeste barre à 4,42m, elle a surtout échoué de très peu à trois reprises à franchir 4,57m, des hauteurs qu'elle n'avait plus tutoyées depuis longtemps, hormis son 4,52m en début de saison qui lui avait ouvert les portes d'Istanbul. "C'est agréable de reprendre ces perches-là, plus rigides, pour aller à ces hauteurs, a confié Boslak. Je suis de retour, ça fait quatre ans que je n'avais pas fait les France."

11 athlètes à Istanbul

Salim Sdiri, seulement troisième (mais vice-champion de France) de la longueur (7,94m) dans un concours gagné par Nicolas Gomont (8,05m), s'est malgré tout dit "agréablement surpris". "Je préserve mon tendon et je me suis 'pété' à l'ischio pendant le concours donc je n'ai pas pu améliorer mon premier saut. Mais je suis mieux en course, mieux en musculation que l'année de mon record en 2009. Ça sent bon pour l'été", estime-t-il.

Ces championnats de France ont confirmé que la salle n'était pas la priorité des athlètes français en cette année olympique. "On ne peut pas demander aux athlètes d'être au top tous les six mois", a reconnu le président de la Fédération française Bernard Amsalem. "Le 'génial' sera surtout présent aux Jeux, espère le Directeur technique national (DTN) Ghani Yalouz. Les championnats de France d'Angers (NDLR: 15-17 juin) seront déjà un événement majeur pour dégager une dynamique positive." Le DTN et le comité de sélection ont d'ailleurs opté pour une sélection resserrée de 11 athlètes pour Istanbul, avec Lavillenie en chef de file.

 
 
Championnats de France
Championnats de France

Barber reste à quai

Championnats de France

Mbandjock assure