AFP

Coupe du monde 2014 - Finale : Les Etats-Unis sacrés après leur victoire sur la Serbie (129-92)

Pour les Etats-Unis, c'est un triomphe absolu et historique

Le 14/09/2014 à 22:50Mis à jour Le 15/09/2014 à 08:29

Sans surprise et au terme d'une finale à sens unique, les Etats-Unis ont remporté la Coupe du monde en écrasant la Serbie (129-92). Kyrie Irving (26 points) a été étincelant. Le Team USA décroche son cinquième titre mondial et conserve son bien pour la première fois de son histoire.

Le Team USA reste sur le toit du monde. L'équipe américaine a remporté la Coupe du monde 2014 en écrasant la Serbie en finale (129-92). Pour la première fois de leur histoire, les Etats-Unis conservent ainsi leur titre et décrochent leur cinquième tire mondial. Depuis leur sacre aux Jeux Olympiques 2008 et leur grand retour au sommet, ils ont raflé tous les titres internationaux (JO 2008 et 2012. Mondiaux 2010 et donc 2014). Quatre ans après leur sacre en Turquie dans le sillage d'un Kevin Durant d'exception, les Américains ont, cette année, réussi à s'imposer sans la présence des plus grandes stars NBA.

Au final, les protégés de "coach K" n'ont jamais été vraiment inquiétés dans ce tournoi, où ils n'auront pas croisé la route de l'Espagne - sortie beaucoup plus vite que prévu par la France -. Et la finale n'a pas dérogé à la règle. En fait, la Serbie a tenu cinq minutes. Pas plus. Dans le sillage de Milos Teodosic, les Serbes ont imposé leur tempo dans le début de la rencontre et ont même fait la course en tête (7-15, 5e). Mais ensuite, les Etats-Unis ont passé la vitesse supérieure pour jouer leur meilleur basket de la compétition. Et là, il n'y a plus eu de match.

 Kyrie Irving et  James Harden avec le Team USA lors de la Coupe du monde 2014

Kyrie Irving et James Harden avec le Team USA lors de la Coupe du monde 2014AFP

Leur meilleur match du tournoi

En défense, le Team USA a imposé sa puissance athlétique à l'image de DeMarcus Cousins (11 pts, 9 rbds) pour empêcher les Serbes de développer leur basket. En attaque, les individualités américaines ont fait parler leur talent. Deux notamment : Kyrie Irving et James Harden. Auteur d'un six sur six à trois points, l'arrière de Cleveland a été insolent d'adresse et a fait exploser la défense serbe avec ses 26 points à 10 sur 13 aux tirs. Harden n'a pas été reste (23 points). Dans leur sillage, les Etats-Unis et leur adresse diabolique (11 sur 16 à trois points à la pause, 15 sur 30 au final) ont signé un 15 à 0 pour reprendre la direction des opérations (22-15, 10e) avant de s'envoler au tableau d'affichage.

Concentrés, adroits et intraitables, les Etats-Unis se sont alors offert un festival offensif. Ils ont disputé leur meilleur match du tournoi, au meilleur moment. A la pause, ils avaient déjà signé 67 points. Et ils n'ont pas vraiment ralenti le rythme au retour des vestiaires, finissant avec 129 points, leur meilleur total de l'épreuve. Le score final est dur pour la Serbie, qui a réalisé un beau tournoi mais leur beau collectif n'a jamais pu se mettre en place. Ce dimanche, les Etats-Unis, même diminués, étaient juste plus forts pour rester au sommet de la planète basket.

ETATS-UNIS - SERBIE : 129-92 (35-21, 32-20, 38-26, 24-25)

Etats-Unis : 45 paniers (dont 15 sur 30 à trois points) sur 78 tirs - 24 lancers francs sur 29 tentés - 44 rebonds (Cousins, 9) - 16 passes décisives (Rose, 6) - 8 balles perdues - 4 interceptions - 25 fautes personnelles

Marqueurs : Curry (10), Thompson (12), Rose (0), Faried (12), Gay (11), DeRozan (10), Irving (26), Plumlee (1), Cousins (11), Harden (23), Davis (7), Drummond (6)

Serbie : 36 paniers (dont 5 sur 25 à trois points) sur 75 tirs - 15 lancers francs sur 21 tentés - 32 rebonds (Markovic, 6) - 20 passes décisives (Teodosic, 7) - 10 balles perdues (Raduljica, 3) - 3 interceptions - 27 fautes personnelles - 1 joueur éliminé : Bjelica

Marqueurs : Teodosic (10), Simonovic (0), Jovic (6), Bogdanovic (15), Bjelica (18), Markovic (3), Kalinic (18), Bircevic (0), Krstic (4), Raduljica (9), Katic (2), Stimac (7)

0
0