AFP

Coupe du monde 2014, Team USA : Pas de superstars, une grande équipe et un tournoi XXL

Pas de superstars mais une grande équipe et un tournoi XXL

Le 15/09/2014 à 01:03Mis à jour Le 15/09/2014 à 11:52

Le Team USA est arrivé en Espagne avec une équipe jeune et affaiblie. Au final, les Etats-Unis ont dominé la Coupe du monde comme rarement et marqué l'histoire.

Le doublé, une première dans l'histoire des Etats-Unis

Cela peut surprendre. Et ça donne une autre dimension à ce sacre du Team USA, obtenu face à la Serbie dimanche (129-92). Pour la première fois de leur histoire, les Etats-Unis ont réussi à conserver leur bien dans un Championnat du monde. Ils rejoignent ainsi le Brésil (1959, 1963) et la grande Yougoslavie (1998, 2002). Ils mettent surtout fin à une certaine anomalie. Eux qui ont remporté 14 des 18 titres olympiques décernés depuis que le basket est devenu une épreuve officielle en 1936 n'étaient jamais parvenus à rester sur le toit du monde lors de deux éditions de rang.

Ils ne dominaient pas non plus le palmarès du Championnat du monde, c'est la Yougoslavie qui trônait avec ses cinq titres mondiaux. Aujourd'hui, les Etats-Unis en comptent cinq également (1954, 1986, 1994, 2010 et 2014). Alors certes, la FIBA n'a autorisé les joueurs NBA à évoluer dans les compétitions internationales qu'en 1989. Mais c'était quand même surprenant pour cette nation qui domine la planète du ballon orange.

Stephen Curry et Klay Thompson après leur sacre.

Stephen Curry et Klay Thompson après leur sacre.AFP

Une équipe sans "méga-stars" mais ultra-dominatrice

Il n'y avait pas les plus grandes stars NBA comme LeBron James, Kevin Durant, Carmelo Anthony, Chris Paul, Blake Griffin, Russell Westbrook ou encore Kevin Love. Ce Team USA n'avait pas les arguments de certains de ses prédécesseurs. Qu'importe, Mike Krzyzewski a su s'adapter avec un groupe jeune pour construire une formation qui n'a pas fait de détail grâce à sa puissance athlétique, sa vitesse d'exécution ou encore une adresse insolente dimanche.

Au final - avantagée par une partie de tableau de loin la plus facile -, elle s'est imposée avec 33 points d'écart en moyenne ! Depuis le Mondial 1994, aucune équipe n'avait terminé une épreuve avec une telle marge. Mieux : le Team USA devient la première formation dans l'histoire du Mondial à s'imposer avec plus de 20 points d'écart lors de tous ses matches. Rarement, depuis 1992 et la Dream Team, une sélection avait autant dominé. Et dire que les Américains étaient affaiblis…

Quatre tournois internationaux de rang, une grande première aussi

Jamais, un pays n'avait dominé le monde aussi longtemps. Les Etats-Unis ont tout raflé sur la scène internationale depuis 2008 : les Jeux Olympiques 2008 et 2012 mais aussi les Mondiaux 2010 et 2014. Sur la planète basket, personne n'avait réussi à rester aussi longtemps au sommet pour rafler autant de médailles d'or. La formation de coach K écrit bien l'histoire.

63 victoires de rang

Mike Krzyzewski est le père fondateur de ce retour au sommet pour l’équipe américaine, traumatisée par les échecs aux Championnats du monde 2002 (6e) et 2006 (3e) et aux Jeux 2004 (3e). Le mythique entraîneur de Duke accumule les victoires sur le banc du Team USA. Celle de dimanche face aux Serbes est tout simplement sa 63e d'affilée ! A la tête de la sélection, Coach K n'a en fait perdu qu'une fois : en demi-finale du Mondial 2006 devant la Grèce. Son bilan avec son pays est donc de 75 victoires en 76 matches ! Première équipe qualifiée pour les Jeux 2016 où elle retrouvera ses stars, les Etats-Unis ne comptent sûrement pas s'arrêter là.

0
0