Panoramic

Eurocoupe : Revenu de loin, Strasbourg s'impose contre Galatasaray lors de la finale aller (66-62)

Revenu de loin, Strasbourg a fait la moitié du chemin vers le titre européen

Le 22/04/2016 à 22:49Mis à jour Le 23/04/2016 à 00:38

EUROCOUPE - Grâce à un dernier quart temps de folie (23-17), Strasbourg, longtemps mené, est revenu de loin pour s'imposer vendredi soir contre Galatasaray en finale aller de l'Eurocoupe (66-62). La SIG a donc fait la moitié du chemin dans son antre du Rhénus. Mais, avec quatre petits points d'avance, le match retour à Istanbul s'annonce chaud, mercredi prochain.

La SIG peut y croire. Au terme d'un match serré et haletant, Strasbourg a pris une légère option vendredi en finale aller de l'Eurocoupe en s'imposant (66-62) dans sa salle du Rhénus face à Galatasaray. Les joueurs de Vincent Collet, emmenés par un grand Louis Campbell (16 points, 8 rebonds, 6 passes), ont su imposer un gros impact et une très bonne défense aux Turcs pour revenir dans une rencontre qui avait très mal débuté et s'imposer grâce à un très bon dernier quart temps.

La SIG abordera donc le match retour, mercredi prochain, avec quatre points d'avance. Une maigre avance sur le papier, tout de même, car il reste maintenant une montagne à franchir : tenir ces quatre points face au favori de la compétition, dans la bouillante Abdi İpekçi Arena d'Istanbul.

Quel match ! Quel suspense ! Il aura certes fallu attendre la seconde mi-temps pour assister enfin à une vraie belle rencontre de basket mais la tension a été présente à chaque seconde dans un Rhénus plein à craquer et largement au rendez-vous de cette finale aller. Comme les Strasbourgeois. D'abord très appliqués en défense, au point de limiter l'armada turque à sept petites unités dans le premier quart-temps, mais imprécis au shoot (39% à 2 points, 10% à 3 points à la mi-temps), les joueurs de Vincent Collet se sont peu à peu libérés, notamment dans le sillage de leur meneur emblématique, Lou Campbell.

Leloup et Campbell passent la troisième

L'Américain de 37 ans, qui complètement éteint la star de Galatasaray Errick McCollum (8pts à 27%), s'est montré assez discret au cours d'une première mi-temps où personne n'a su faire la différence (23-24 à la pause). Les Turcs ont profité du relâchement de Strasbourg au début du troisième quart-temps pour creuser le plus gros écart de la rencontre (29-38, +9) dans le sillage de leur intérieur Vladimir Micov (17 poits au final) et mettre ainsi la pression sur la SIG, obligée de remporter ce match aller pour entretenir l'espoir.

Et deux hommes ont pris les choses en main pour raviver la flamme côté strasbourgeois. Jérémy Leloup (11 points à 3/5 à 3 pts), qui avait peu joué jusque-là, et Campbell ont aligné cinq tirs primés de suite à eux deux pour permettre aux joueurs de Vincent Collet de passer devant à 7 minutes de la fin (54-52,) pour la première fois depuis la 23e seconde du second quart-temps ! Dès lors, jamais plus Galatasaray ne reviendra.

Plus lucide que jamais, plus appliqué en défense, la SIG a profité en fin de rencontre des nombreuses fautes turques (notamment de Lasme) pour assurer son succès aux lancers-francs (jusqu'à +8 à 1'01'' de la fin) et s'offrir ainsi une victoire de prestige et d'importance. A condition bien sûr de ne pas perdre de plus de cinq points mercredi à Istanbul. En phase finale, à domicile, Galatasaray s'est imposé avec en moyenne 18 points d'avance… C'est dire s'il faudra réaliser un exploit pour décrocher le titre.

0
0