AFP

Strasbourg s'incline en finale après sa défaite sur le parquet de Galatasaray (78-67)

La dernière marche était trop haute pour Strasbourg

Le 27/04/2016 à 21:46

Strasbourg n'est pas passé loin de l'exploit mais a chuté en finale de l'Eurocoupe sur le parquet de Galatasaray (78-67). Sa victoire à l'aller (66-62) n'a pas suffi.

Strasbourg pourra avoir des regrets. La SIG n'a pas su conserver ses quatre points d'avance et s'est incliné (78-67) en finale retour de l'Eurocoupe sur le parquet de Galatasaray. Emmenés par un leur trio magique McCollum-Lasme-Güler (46 points à eux trois), les Turcs remportent le premier trophée européen de leur histoire. Le manque de réussite au shoot (seulement 39%) et huit premières minutes complètement ratées (il étaient déjà menés 25-9) ont plombé les ambitions des Strasbourgeois, obligés de courir après le score toute la rencontre. Et jamais les joueurs de Vincent Collet ne sont revenus. Limoges reste donc le seul club français vainqueur de la C2...

Meilleur scoreur de la SIG cette saison en Eurocoupe et dans cette finale retour, Mardy Collins pourra s'en vouloir. L'arrière de Strasbourg a pourtant longtemps tenu son équipe à bout de bras, notamment dans ce premier quart-temps si compliqué pour les joueurs de Vincent Collet (9 des 16 points à lui seul). Mais, après avoir réalisé deux shoots magnifiques pour permettre à la SIG de revenir à -6 à seulement 2'50'' de la fin, l'ancien joueur des New-York Knicks (2006-2009) et des Los Angeles Clippers (2009-2010) a beaucoup gâché. Sur trois possessions de suite, l'Américain a cherché à scorer en solitaire. Par choix ou par défaut ? Peu importe. Toujours est-il que ses trois situations manquées ont définitivement plombé les chances de Strasbourg.

Le réveil meurtrier de McCollum

La SIG a aussi subi le réveil offensif des stars de Galatasaray. A l'aller, le trio Schilb-McCollum-Lasme avait à peine cumulé 27 points à eux trois. Soit presque deux fois moins qu'au retour (46). Il faut dire que ni Lasme, ni McCollum n'avaient dépassé les huit points. Mais, portés par les 12 500 spectateurs d'une Abdi İpekçi Arena en feu, les deux joueurs se sont retrouvés. D'abord Lasme qui a martyrisé le secteur intérieur strasbourgeois avec 14 (sur 16) dans la raquette. Mais surtout McCollum, qui s'est souvenu avoir été élu MVP de la compétition... Transparent jusque-là, absent même du cinq de départ, le frère de CJ McCollum, le joueur des Portland Traiblazers, a fait très mal à la SIG, revenu à 5 points à neuf minutes de la fin. En cinq minutes, le meneur américain a planté deux paniers primés et un jump shot. Et Strasbourg est reparti à -13. C'était trop...

Alors oui, la SIG n'a rien lâché. Oui, la SIG est revenu, encore une fois, à -7. Mais comme les autres fois, les joueurs de Vincent Collet ne sont jamais parvenus à revenir sous la barre des quatre points qui leur auraient permis de remporter cette Eurocoupe 2016, il est vrai largement plombé par le manque d'adresse de Beaubois (4/16 au total), qui aura complétement raté sa finale. Un premier quart-temps trop léger en défense, un dernier où Strasbourg s'est montré trop tendu... A l'arrivée, il n'aura pas manqué grand-chose à la SIG pour s'imposer. Il faudra encore attendre pour voir un successeur à Limoges,unique club français vainqueur de la C2. C'était il y a déjà 28 ans.

Strasbourg s'est incliné sur le parquet de Galatasaray

Strasbourg s'est incliné sur le parquet de GalatasarayAFP

0
0