BASKET 2012 Charlotte - Boris Diaw - AFP
 
Article
commentaires
Basketball > NBA

Diaw rejoint Parker

Diaw rejoint Parker

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 23/03/2012 à 21:44 -
Par Eurosport - Le 23/03/2012 à 21:44
Libéré par Charlotte, Boris Diaw a signé à San Antonio où il rejoint donc Tony Parker, son ami et coéquipier chez les Bleus. "C'est vraiment une sensation de malade", s'est immédiatement réjoui TP. Les deux Français espèrent désormais aller loin avec les Spurs avant de se retrouver pour les JO.

Boris Diaw et Tony Parker dans la même équipe, c'est désormais une réalité. Libéré mercredi par Charlotte, après avoir trouvé un accord pour mettre fin à son contrat, le Français a trouvé un accord avec San Antonio où il évoluera jusqu'à la fin de la saison. "J'avais plusieurs options, mais ce sont les San Antonio Spurs que j'ai retenus", a-t-il annoncé sur le site internet des JSA Bordeaux, club de Pro B dont il est le président. Le capitaine de l'équipe de France, 29 ans, a justifié le choix des Spurs par "le professionnalisme du club et la qualité du jeu produit par l'équipe". "Je me devais de choisir une organisation au sein de laquelle j'allais pouvoir m'adapter le plus rapidement possible, a-t-il encore expliqué. Et comme je pense que le style de jeu des Spurs me correspond, j'ai donc signé avec eux."

A San Antonio, Diaw retrouvera donc son ami Tony Parker, qu'il connaît depuis leur séjour à l'Insep à la fin des années 90, et qu'il côtoie depuis sous le maillot tricolore, mais avec lequel il n'avait jamais joué en club. "Je suis très content de jouer avec Boris, s'est donc réjoui sur son site officiel le meneur des Spurs, pas étranger à ce recrutement. Petit, quand nous étions à l'INSEP, on en rigolait. On se disait que ce serait un rêve de jouer ensemble en NBA. Et là, ça devient réalité. C'est vraiment une sensation de malade". Diaw s'apprête donc à découvrir son quatrème club en NBA où il a débuté sa carrière en 2003 avec Atlanta, avant de partir à Phoenix en 2005, puis de rejoindre Charlotte en 2008.

Une bonne nouvelle pour les Bleus

AFP

Avec l'arrivée de Diaw, les Spurs, deuxièmes de la conférence Ouest derrière Oklahoma City, s'affirment un peu plus comme un prétendant sérieux au titre NBA. "Mon objectif est d'aider l'équipe à aller le plus loin possible cette saison, confie l'ancien Palois. Je vais, par ma polyvalence, essayer d'apporter dans tous les secteurs du jeu. Je veux être un facilitateur pour cette équipe." TP est lui aussi emballé par l'apport de l'ailier fort tricolore. "Boris est un joueur qui peut tout faire sur un terrain de basket, dit-il. Il peut défendre, c'est un très bon passeur, il lit bien le jeu. San Antonio est une équipe où tu joues pour mettre tes coéquipiers dans les meilleures dispositions possibles. Boris a ce profil. Il va s'adapter à notre système de jeu".

Boris Diaw et Tony Parker dans la même équipe, c'est aussi une bonne nouvelle pour les Bleus à l'approche des JO de Londres pour lesquels ils ont décroché leur billet. "C'est aussi une très bonne chose pour l'équipe de France d'avoir Boris aux Spurs, explique ainsi Parker qui sait que Bobo avait besoin de retrouver du temps de jeu. Sa saison ne s'arrêtera pas dans un mois, il jouera les play-offs avec nous. Nous avons l'espoir d'aller très loin. C'est bien pour Boris, les Spurs et les Bleus". Bref, tout le monde est content.