AFP

Golden State record, San Antonio bousculé : ce qu'il faut retenir de la nuit NBA

Golden State record, San Antonio bousculé : ce qu'il faut retenir de la nuit
Par AFP

Mis à jourLe 07/02/2016 à 10:38

Publiéle 07/02/2016 à 06:57

Mis à jourLe 07/02/2016 à 10:38

Publiéle 07/02/2016 à 06:57

Article de AFP

NBA - Golden State a égalé le meilleur bilan historique après 50 matches en remportant une 46e victoire, contre Oklahoma City (116-108) samedi. Alors que San Antonio a également dû s'employer contre les Lakers (106-102).

Golden State a enchaîné une 41e victoire devant son public samedi, mais a tremblé face à Oklahoma City (116-108), tout comme San Antonio malmené dans sa salle par les Lakers (106-102). Le choc entre les deux équipes et les deux duos offensifs les plus spectaculaires du Championnat a tenu ses promesses, mais le champion NBA en titre a résisté au Thunder.

Russell Westbrook (27 pts, 12 passes décisives) et Kevin Durant (40 pts, 14 rbds) ont pourtant idéalement débuté la rencontre pour mener 9-0, puis 20-13, mais après un début difficile, Steph Curry (26 pts, 6 rbds, 10 passes) et Klay Thompson (18 pts) ont repris leurs esprits. Ils sont terminé le premier quart-temps en tête (36-31), puis se sont envolés dans la 2e période où ils ont compté 19 points d'avance (68-49).

Mais devant un parterre de célébrités dont la chanteuse Beyoncé, présentes à San Francisco pour le Super Bowl entre Denver et Carolina dimanche, OKC est peu à peu revenu et a même égalisé (104-104) à trois minutes de la sirène.

Une défense agressive et un Curry déchaîné dans le final, avec quatre points et une improbable passe décisive, ont offert à Golden State sa 46e victoire en 50 matches !

San Antonio, dauphin de Golden State avec 43 victoires et 8 défaites, a porté sa série de victoires consécutives dans sa salle à 37, mais a dû s'employer face aux Lakers et un Kobe Bryant survolté. Le quintuple champion NBA, futur retraité des parquets, a réussi une 3e période phénoménale avec 16 points, pour un total de 25 points (9 sur 28 au tir).

Les Lakers ont même compté jusqu'à cinq points d'avance (86-81), mais les Spurs, privés de Tim Duncan et de Manu Ginobili, ont retrouvé leur efficacité défensive et fait la différence grâce à LaMarcus Aldridge (26 points), Kawhi Leonard (20 points) et Tony Parker (14 points), auteur d'un panier crucial dans la dernière minute (103-100) qui a définitivement fait capituler les Lakers.

Battu la veille à la dernière seconde par Boston (104-103), Cleveland a renoué avec la victoire après deux défaites consécutives, face à La Nouvelle-Orléans 99 à 84.

Dans la conférence Est, le duel du bas de classement entre Philadelphie et Brooklyn a tourné à l'avantage des Sixers (103-98), leur 8e victoire seulement cette saison.

Le chiffre du jour: 44

C'est la plus longue série de victoires consécutive à domicile réalisée entre mars 1995 et avril 1996 par Chicago. Golden State en compte désormais 41, mais devra attendre pour tenter de l'égaler ou le battre. Les Warriors vont disputer sept de leur huit prochains matches en déplacement.

La phrase du jour

"C'est une bonne équipe, mais on sera prêts si on les retrouve en play-offs"

C'est ce qu'a assuré, défiant, Russell Westbrook après la défaite d'Oklahoma City face à Golden State. Les Warriors affichent non seulement le meilleur bilan de NBA (46 v-4 d), mais ils ont aussi remporté leurs quatre duels contre les autres cadors du Championnat (Cleveland deux fois, San Antonio et Oklahoma City).

Le Français : Nicolas Batum

L'ailier des Hornets a frôlé le triple -double contre les Wizards.

0 commentaire
Vous lisez :