Getty Images

Martin Fourcade a remis les pendules à l'heure avec une première victoire sur la poursuite

Fourcade a remis les pendules à l'heure

Le 03/12/2017 à 15:48Mis à jour Le 03/12/2017 à 17:27

OSTERSUND - Fallait pas l'énerver, Martin Fourcade. Battu jeudi et samedi sur l'individuel puis sur le sprint, le sextuple tenant de la Coupe du monde s'est offert sa première victoire de la saison, dimanche lors de la poursuite. Le Français a écoeuré ses rivaux au tir comme sur les skis pour s'imposer largement. Quentin Fillon Maillet a, lui, pris la 3e place, derrière Jakov Fak.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

On attendait une réponse de Martin Fourcade, elle a été d'ampleur dimanche après-midi. Après deux podiums (troisième et deuxième) décrochés plus ou moins amèrement lors des deux premières courses de la Coupe du monde, le Français s'est régalé à l'occasion de la poursuite messieurs d'Östersund.

Au lendemain de sa deuxième place au goût de défaite (Tarjei Boe l'a devancé pour sept dixièmes), Fourcade a mis les bouchées doubles pour s'imposer en 30'12''2. Surtout, les frères Boe, vainqueurs chacun leur tour vendredi et samedi, ont terminé très loin derrière : Johannes a décroché la 13e place, six rangs devant son aîné Tarjei.

Au général aussi, Fourcade s'envole

Sur un petit nuage en Suède en cette fin de semaine, Martin Fourcade avait pourtant manqué sa première balle. C'était avant d'offrir un récital sur les dix-neuf suivantes ! Lors du troisième tir (le premier debout), le biathlète de 29 ans a notamment réussi une série parfaite et ce avant même que Tarjei Boe, juste à côté de lui, n'ait eu le temps de mettre une seule balle dans la cible. Le Norvégien, sous pression, a finalement commis trois fautes et laissé filer le sextuple tenant du gros globe de cristal vers la victoire.

"C’est une course qui est partie très vite. Johannes aussi est parti très fort sur le premier tour. Ensuite, il fallait rester dans sa bulle. Je savais que si je passais les pièges du couché, je serais plus à l’aise sur les debouts", a commenté Fourcade pour expliquer son grand sang froid dans cet exercice. L'homme aux 63 succès en Coupe du monde, impressionnant aussi sur les skis, s'est ensuite envolé pour en décrocher une 64e et terminer devant le Slovène Jakov Fak (son premier podium depuis deux ans) et son compatriote Quentin Fillon Maillet.

0
0