Boxe

Chisora s'excuse "du fond du coeur"

Après les fautes, la rédemption. Après un week-end très agité, Dereck Chisora est subitement redevenu un homme bien sous tout rapport en demandant pardon. Sa convocation le 14 mars par la commission de discipline de sa Fédération et le risque de sa suspension à vie l'y ont sans doute bien aidé.

 
Convoqué, Chisora s'excuse - BoxeReuters
 

"Je voudrais présenter mes excuses du fond du coeur pour mes actions, tant avant qu'après ce qui devait être la plus grande nuit de ma carrière." C'est avec beaucoup plus de lucidité que ces derniers jours que Dereck Chisora est revenu sur le devant de la scène ce lundi. Ces vilains gestes de la semaine dernière sont derrière lui et le Britannique voudrait désormais regarder devant lui. Mais cette gifle donnée à Vitali Klitschko pendant la pesée, et cet arrosage au visage de son adversaire à quelques secondes du combat, sans oublier cette bagarre avec David Haye qui a suivi sa défaite face à l'Ukrainien, sont restés en travers de la gorge de sa Fédération. Au point que Chisora, convoqué le 14 mars prochain par une commission de discipline, sent que le temps de la rédemption est arrivé.

"Même si mon comportement est inexcusable, beaucoup de choses se sont passées qui m'ont amené à exploser, même si ce n'est pas une excuse", a confié Chisora dans un communiqué publié lundi. "J'ai laissé tomber ma famille, mon équipe et surtout le sport que j'aime. Mes actions n'étaient pas du tout professionnelles et j'ai honte des scènes que je vois dans les médias. Je reconnais qu'en tant que boxeur professionnel, je dois me comporter impeccablement à chaque instant. Pour tout ce que j'ai fait, je suis vraiment désolé", a-t-il conclu.

"J'ai honte des scènes que je vois dans les médias"

Malgré ce mea culpa apparu après sa convocation, la carrière du boxeur de 28 ans risque d'en prendre un coup bien plus violent que ceux reçus sur un ring. Robert Smith, le secrétaire général de la Fédération britannique, a lui-même affirmé lundi à la BBC que Chisora risquait une suspension à vie. "La commission de contrôle de la fédération a beaucoup de pouvoir. Elle peut mettre une amende, suspendre ou retirer une licence", a-t-il expliqué. Ses exactions du week-end à Munich ont poussé la police allemande à détenir le Britannique à l'aéroport bavarois avant finalement de le relâcher dimanche soir pour rentrer à Londres.

La police allemande a aussi cherché à interroger David Haye, à son hôtel dimanche matin, mais l'Anglais, qui avait disparu après l'incident, prenait au même moment son vol pour Londres. Toutefois, celui-ci a fait savoir qu'il était prêt à coopérer avec les instances de boxe dans leur enquête. "J'espère que des leçons seront tirées de cet incident, s'est même laissé dire Haye, également dans un communiqué. Je comprends que je ne suis pas un ange, et un peu de provocation pour faire parler de la boxe ne me dérange pas, mais en 21 ans dans ce sport, je n'ai jamais été impliqué, ni même été témoin d'un tel fracas". Cet ancien champion du monde poids lourds ne risque aucune sanction de la part de sa Fédération, étant officiellement retraité depuis octobre dernier. Pour Chisora, ce sera une autre histoire. Mea culpa ou non.

 - Eurosport
 
#160;
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus