julien simon GP Wallonie - AFP
 
Article
commentaires
Cyclisme > GP de Wallonie

Simon répond sur la route

Simon répond sur la route

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 12/09/2012 à 18:49 -
Par Eurosport - Le 12/09/2012 à 18:49
Absent de la sélection française pour les championnats du monde, Julien Simon a confirmé ses bonnes jambes en remportant le Grand Prix de Wallonie. Le puncheur français a dominé Greg Van Avermaet sur la Citadelle de Namur.

Son absence de la sélection française pour les Jeux olympiques fut une déception. Celle pour les Mondiaux de Valkenburg un nouveau coup dur. Mais Julien Simon ne s'en laisse pas compter. Deux jours après la communication par la Fédération française de cyclisme de la liste des heureux élus, le Breton est venu montrer sur la route qu'il fait partie des meilleurs coureurs tricolores dans cette fin de saison en remportant le Grand Prix de Wallonie. "Je montre au sélectionneur de l'équipe de France (Laurent Jalabert, ndlr) que je suis en forme. Je pensais vraiment être appelé pour les Mondiaux", confiait-il après avoir franchi la ligne d'arrivée.

Solide dans un final pour costauds, Simon a dominé les Belges Greg van Avermaet et Bjorn Leukemans au sommet de la côte de la Citadelle à Namur. Une arrivée que le puncheur français connait bien. Deuxième l'année dernière, il y avait aussi pris la 4e place en 2009. "Je savais exactement où lancer le sprint", expliquait-il à l'arrivée, heureux d'avoir pu revenir à l'avant après une course difficile. "J'ai été piégé à 40 bornes de l'arrivée, pris dans une bordure car il y avait beaucoup de vent, mais Jonathan Hivert a fait un super travail pour me ramener", a expliqué le coureur de 26 ans.

L'entreprise au long cours menée notamment par Oscar Freire et le vent ont usé les coureurs, à la rupture dans le final. Les hommes de tête se sont détachés à moins de deux kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion des Vacansoleil , avec notamment le champion de France Nacer Bouhanni à l'avant de la course mais pas Tom Boonen, venu parfaire sa condition à dix jours de l'épreuve en ligne des Mondiaux. Très bien placé, Julien Simon a trouvé les ressources pour dominer l'emballage final tandis que Bouhanni cédait dans le dernier kilomètre.