Grégory Baugé - AFP
 
Article
commentaires
Cyclisme > Mondiaux sur route

Grégory Baugé renonce aux Mondiaux 2013

Baugé renonce aux Mondiaux 2013

Par AFP
Dernière mise à jour Le 20/12/2012 à 21:44 -
Par AFP - Le 20/12/2012 à 21:44
Grégory Baugé, tenant du titre de la vitesse, a fait part jeudi de son forfait pour les Championnats du monde sur piste 2013, en février à Minsk, et a différé à l'été prochain son grand retour à la compétition.
 

Très déçu de n'avoir pas accroché l'or aux Jeux de Londres, le multi-champion du monde Grégory Baugé s'offre à 27 ans une pause inédite dans sa carrière pour repartir de plus belle avec une unique obsession: devenir champion olympique sur piste. Le Guadeloupéen a choisi de souffler cette année et c'est en toute décontraction qu'il est venu s'amuser un peu sur d'autres pistes, à ski, dans le cadre des Etoiles du sport à La Plagne. Entre deux descentes, il est revenu, sur sa défaite aux Jeux, cette année 'off' 2013 et ses objectifs futurs.

"Sincèrement, je vais reprendre à zéro. Le temps que je retrouve mon niveau, ça va être dur. On verra cet été. Et puis il y a des compétitions à droite à gauche, pas forcément en championnats", a expliqué le pistard. "Je lève un peu le pied sur cette année 2013. Je vais laisser mes collègues de l'équipe de France montrer de quoi ils sont capables. Moi je vais revenir courant 2013", a ajouté le Guadeloupéen, qui est entraîné à l'Insep par Florian Rousseau. "Je suis quelqu'un de réaliste. Je ne vais pas vous faire du bluff. Ce sera devant la télé. Je ne sais même pas si je vais regarder. Mais je serai de tout coeur avec l'équipe de France", a-t-il indiqué.

La place aux jeunes

Le pistard français numéro un, qui est âgé de 27 ans, a le regard tourné uniquement vers les Jeux de Rio en 2016. "C'est un objectif de carrière que de devenir champion olympique. Il faut à tout prix que je le réalise", a-t-il conclu.

Le forfait de Baugé prive la France de son meilleur sprinteur, invaincu dans le tournoi mondial de la vitesse de 2009 à 2012. Il décapite aussi le trio de la vitesse par équipes, dont l'Antillais de l'US Créteil était l'inamovible démarreur à côté de Kévin Sireau et Michael d'Almeida. "Greg récupère, il a besoin de se refaire une santé", a déclaré la DTN Isabelle Gautheron. "Ca a été dur de se reprendre après ce qu'il a ressenti comme un échec (aux JO de Londres)".

La sélection pour Minsk sera déterminée après les Championnats de France sur piste, fixés dans le vélodrome flambant neuf de Roubaix au tout début février. "Les 'olympiques' avaient besoin de couper après les Jeux. On ne leur mettra pas de pression particulière. C'est aussi l'occasion d'essayer des jeunes", a estimé Isabelle Gautheron.