AFP

Pinot : "Le Giro, objectif numéro un"

Pinot : "Le Giro, objectif numéro un"
Par AFP

Le 13/12/2016 à 12:00Mis à jour Le 13/12/2016 à 12:02

Thibaut Pinot a fait du Giro sa priorité pour la saison à venir. Le coureur de la FDJ adaptera ensuite ses objectifs pour le Tour de France en fonction de son état de forme. Il estime que le parcours de la 100e édition du Tour d'Italie lui est plus favorable que celui de la Grande Boucle.

Thibaut Pinot fait du Giro, "une nouvelle expérience" pour lui, "l'objectif numéro un" de sa saison 2017, en accord avec l'équipe FDJ qui l'épaulera sur les routes de la 100e édition du Tour d'Italie en mai prochain.

"Pour le Tour, on verra comment je sors du Giro", estime le Franc-Comtois, actuellement en stage en Espagne avec son équipe. "Il y a beaucoup de possibilités : si je me rabats sur le maillot à pois, les victoires d'étape... C'est aussi l'occasion d'aborder le Tour de façon différente. J'avais besoin de casser la routine."

"Dans le Giro, ce sont des étapes qui me conviennent mieux qu'au Tour. Mais la pression que je vais me mettre sera la même", ajoute le champion de France du contre-la-montre en réponse à ceux qui l'imaginent céder à la pression sur le Tour.

Troisième du classement final de la Grande Boucle en 2014, le grimpeur de Mélisey (Haute-Saône) a connu moins de réussite en 2015, malgré un succès d'étape de prestige à l'Alpe d'Huez, et surtout en 2016 (abandon).

S'il estime le Giro lui être "plus favorable" que le Tour, le grimpeur français, âgé de 26 ans, se garde de clamer des ambitions de victoire. "Je n'ai jamais eu l'opportunité de gagner un grand tour", remarque-t-il à propos de son parcours passé (5 participations au Tour, 2 à la Vuelta). "On verra au bout de deux semaines au Giro."

Madiot : "On joue à l'extérieur"

Le plus difficile ? "La dureté de l'épreuve, les transferts", répond-il. "Les coureurs terminent plus fatigués le Giro que le Tour."

Au départ d'Alghero, en Sardaigne, le 5 mai prochain, le Franc-Comtois disposera, a-t-il assuré, de "la meilleure équipe possible" pour l'épauler.

"C'est la bonne année pour aller au Giro", estime Marc Madiot, manager de la formation française. "Il aura eu une longue période de récupération avant la saison 2017, il a besoin de changer pour échapper à la routine. Il est à un point de sa carrière où s'il ne le fait pas maintenant, il ne le fera jamais, et cela peut lui ouvrir de nouvelles perspectives pour le Tour."

"Certes, il y a une part d'inconnu", ajoute Marc Madiot. "Dans le football, on dirait qu'on joue à l'extérieur. Il y va pour faire le meilleur résultat possible. C'est une belle occasion à saisir d'autant que l'an prochain, le Giro sera retransmis en France sur une chaîne en clair (L'Equipe)."

Le programme de Thibaut Pinot jusqu'au Giro: GP La Marseillaise (29 janvier), Tour de Valence (Espagne, 1er au 5 février), Tour d'Algarve (Portugal, 15 au 19 février), Strade Bianche (Italie, 4 mars), Tirreno-Adriatico (Italie, 8 au 14 mars), Tour du Trentin (Italie, 17 au 21 avril), Giro (5 au 28 mai).

0
0